sak ifé nout jordu ék nout demin

LE TOP DÉPART DU PAQUEBOT « LE PÔLE SANITAIRE OUEST »


Citoyen
Samedi 21 Juin 2014

"Il en va des hôpitaux comme des enfants, ce sont ceux qu’on attend le plus longtemps qui nous rendent le plus heureux et nous apportent les plus de bonheur…". Cette phrase a été exprimée par la Ministre des affaires sociales et de la santé en la personne Mme Marisol Touraine, un après-midi du 7 février 2014 sur le site de Cambaie, au Domaine de la Poncetière.


Bien qu’il ait fallu plus de dix ans pour finaliser un tel projet. La pose de la première pierre du Pôle Sanitaire Ouest (PSO) par la Ministre, a eu lieu quand même devant un parterre de personnalités, d’élus dont la Député-maire Mme Bello, les syndicats, des simples citoyens peut-être même monsieur Sinimalé !
Tandis que l’ancien Directeur de projet et de l’EPSMR, dont la candidature était déjà retenue en Métropole, pour la direction d’un hôpital en Bretagne.
 
Á peine deux mois plus tard de la pose du premier « moellon » de l’édifice, que survient, la « tempête des municipales ». Avec des houles puissantes qui se sont abattues sur le Territoire Côte Ouest, « déracinant » sur son passage quatre maires, épargnant qu’une seule Commune, en raison de la forte consolidation de son électorat, celle de Saint-Leu, dirigée par le député-maire Thierry Robert.
 
Mais, c’est à la commune de Saint-Paul, que les vagues ont fait les plus de dégâts, emportant même d’une lame de fond, la Député-maire et son équipe, dont ni elle, ni son entourage ne le présageait.
 
Aujourd’hui, l’homme fort de Saint-Paul, est en la personne du Maire M. Joseph Sinimalé. Il peut même obtenir la Présidence du conseil de surveillance de l’hôpital Gabriel Martin, si tel est son souhait.
 
Autres bruits, qui sont entendus ce jour, c’est d’abord l’arrivée probable d’un nouveau capitaine pour l’EPSMR au 1er juillet, et dans la foulée la désignation d’un autre patron de « directeur de projet » au PSO.
 
Il va sans dire, que le Pôle Sanitaire Ouest, paquebot ancré  depuis plus une dizaine d’années à que centaines de mètres de la Baie de Saint-Paul, au Domaine de la Poncetière, va donner bientôt son top départ, parait-il.
 
Car, plus de 210 000 mille personnes du Territoire Côte Ouest attendent le coup d’envoi prévu avant la fin de l’année. Á ce sujet, Commandant, capitaine, matelots et autres  équipages, tous sont déjà sur le pont pour la grande croisière, qui va démarrer et durera jusqu’à 2018. Mais avant ce départ, il ne faut surtout pas oublier ou faire l’impasse sur les « petits matelots », qui possèdent en grande partie l’histoire du vieux navire, qui connaissent aussi assez bien, les enjeux et les meilleures orientations, pour éviter les quelques récifs qui s’y trouvent. 
 
Cependant, pour éviter toutes péripéties, le capitaine ou le commandant du paquebot doit surtout dialoguer, échanger, écouter, entendre l’ensemble de son équipage, dans un travail d’équipe et d’unité. 
 
Il sera nécessaire, pour qu’une bonne navigation se fasse, pour une croisière d’une durée de quatre années prévues.
 
Parce qu’Il est tellement attendu ce top départ, qu’on ne pourra être heureux, que si simplement le bonheur à cette croisière est partagé par tous.
 

Jean Claude Comorassamy



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Janvier 2020 - 20:47 Bonané de l'Est