sak ifé nout jordu ék nout demin

LE PARC NATIONAL : AMOUR, GLOIRE ET MEPRIS


Citoyen
Lundi 3 Octobre 2016

Jamais le Parc National de la Réunion n’aura fait autant parler de lui, comme ces dernières semaines, à l’exception peut-être, au moment de son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO, en août 2010, l’instant de gloire. A l’origine de cette drôle et récente publicité, l’éviction inattendue et incomprise de la directrice. Un limogeage qui a provoqué la colère du président, Daniel Gonthier, amoureux fou de son parc, et des proches de la directrice. Révocation qui a suscité un tollé général. Cette éviction brutale décidée par Ségolène Royal, Ministre socialiste de l’Environnement, aura eu aussi pour effet de mettre dans l’embarras le PS péi et certaines personnalités politiques alliées.


Les accusations  d’ingérence, de colonialisme, d’impérialisme, d’utilisation de bazooka, portées contre  la Ministre de l’environnement  ont été à la hauteur de l’extrême brutalité dont cette dernière a fait preuve dans cette affaire abracadabrantesque, et sont l’expression de la profonde  colère ressentie à son égard, et à travers elle, nos gouvernants PS. Cela faisait longtemps que de tels propos visant le gouvernement, qui plus est socialiste, n’avaient pas été tenus, chez nous. 

A noter que  pour ne pas évoquer leur proximité avec la ministre PS mise en cause, « les embarrassés » ont tenté de brouiller les pistes et porter le débat sur la seule question de déclassement éventuel, voire impossible du Parc. 

Cela étant, le plus méprisant  à l’égard des Réunionnais, aura été le mutisme de Mme Ségolène Royal qui, jusqu’à mardi dernier, n’avait apporté aucune explication à sa scandaleuse décision .Un sujet qui pourtant, avait été depuis plusieurs jours déjà,  au centre de l’actualité réunionnaise.

Finalement, notre télénovela péi  a pris fin mercredi avec l’arrêté du Ministère de l’Environnement actant le départ de la directrice du Parc National et en justifiant sa décision. Mieux vaut tard que jamais. 

Un feuilleton se termine, mais un autre se poursuit, c’est celui des carrières. Une télénovela financée entièrement par la Région.

A suivre obligatoirement.


Paul DENNEMONT



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers