sak ifé nout jordu ék nout demin

L'association “Respire Bel-Air” se prononce pour l'incinérateur


Édito
Jeudi 13 Septembre 2012

Après la prise position d'un internaute en faveur de l'implantation d'incinérateur à La Réunion, l'Association "Respire Bel-Air" qui dénonce les désagréments du Centre d'enfouissement technique situé à Sainte-Suzanne, se dit aussi favorable pour l'incinération.


L'association “Respire Bel-Air” se prononce pour l'incinérateur
"Après lecture de votre article concernant le traitement des déchets, l’association Respire Bel-Air se permet de vous donner son avis.

Vous proposez de faire un référendum pour la mise en place d’un incinérateur. Nous avons déjà longuement réfléchi et pensons que les différents traitements des déchets à La Réunion sont extrêmement techniques et complexes.

On ne peut pas demander à la population de se prononcer par un référendum sans en connaître les différents principes. Le traitement des déchets est un  problème important et qu’il ne faut négliger, on ne peut pas se permettre de faire n’importe quoi.

Nous souhaiterions que ces décisions soient prises par des spécialistes indépendants qui étudient et proposent aux collectivités compétentes les solutions, tout en associant la population.

L’association Respire Bel-Air, après avoir connu l’enfouissement, peut affirmer  que ce procédé qui consiste à tous enfouir n’est pas adapté pour notre île. Le traitement qui conviendrait le mieux serait l’incinération.

Nous avons étudié et visité d’autres sites de traitement en métropole (incinérateur, TMB, méthanisation, etc.), nous pouvons affirmer que l’incinérateur est le traitement le mieux adapté pour La Réunion.

L’association est prête à participer à tous débats concernant ces problèmes qui interpellent l’ensemble de la population".

Commentaires



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par NONO le 13/09/2012 08:30
Le traitement des déchets est un problème préoccupant pour toute l'ile. Le tonnage des déchets ne cesse d'augmenter. L'île compte 52% de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, et l'on produit plus de 600 kilos de déchest par habitant et par an. C'est incompréhensible pour le commun des mortels.

Il faudra bien traiter et illiminer tous ces déchets, et l'on ne peut continuer à enfouir sur des surfaces importantes nos ordures.
A Ste Suzanne le site fait environ 29 hectares, soit 290 000 metres carrés. Le troisème PDEDMA, Oh non pardon, le énième plan retoqué 2 fois de suite par les services de l'état, prévoit 3 autres centres d'enfouissement. La surface totale est de 196 hectares, qui représente 1 960 000 metres carrés. Quel triste tableau dans le paysage Réunionnais classé au patrimoine mondiale de l'UNESCO.
Ces énormes verrus qui empoisonne la population et l'environnement. Cette Association RESPIRE BEL AIR qui se bat pendant plus de 4ans, pour améliorer la vie dans leurs quartiers, à bien compris que l'enfouissement n'est pas un traitement de déchets, c'est un stockage d'ordures à grande échelle et pour très longtemps. Combien coutera la réhabilitation de ces sites dans un future proche? C'est encore le contribuable qui passera de nouveau à la caisse !!!

Ce fameux plan d'élimation des déchets qui de plus n'élimine rien, parle de plate forme multifilières. Est ce nouveau terme caché? Ou une nouvelle technique miraculeuse de traitement de déchets? Il faut remarquer qu'en 2011 le plan parlait d'un Trie Mécano Biologique "T.M.B" . Est ce donc du T.M.B que l'on parle dans ce plan? Dans l'affirmative, il faut savoir que les T.M.B qui existaient depuis plus de 20 ans en métropole à été présenté à l'époque aux élus, comme une machine miracle capable de trie les ordures en mélange et de sortir un compost . Vous saurez surpris de voir le résultat lorque vous tapez dans le moteur de recherche du net " scandale du TMB". L'expérience à montré que le compost en sortance du TMB, est souvent non conforme à la norme, il ne peut être épandu dans les champs, les agriculteurs n'en veulent pas, et retourne de ce fait à l'enfouissement.

Le contribuable passe de nouveau à la caisse. Produit provenant d'une activité polluante la TGAP s'applique ( taxe Générale sur les Activité Polluantes" et ils paient de nouveau. Plus grave, les collectivité qui ont investi dans le trie à la source, geste qui responsabilise le consommateur-pollueur, le déresponsabilise. Comment va t il continuer à trié, dès lors qu'il y a une machine qui le fait à sa place. Réléchissez. A qui profite le TMB ?
Tous les spécialistes de la micro biologie de la terre le disent, trier les ordures en mélanges, pour y sortir un compost est dangereux pour la terre. En effet les molécules polluantes et dangereuses de nos poubelles, contanimes la maitère organique par migration, par frottement, et par chaleur. De ce fait, le compost n'est pas de bonne qualité. Le compostage des matières organiques à la source donne un compost de meilleurs qualité et conforme à la norme.

Le T.M.B que l'on semble découvrir à la Réunion, et qui ne donne pas de bon résultats en métrople et ailleurs, est potentiellement dangereux. Nul doute que ce qui ne fonctionne pas en métropole, marchera certainement mieux sous les tropiques. Les élus doivent y réfléchir à plusieurs reprises, les électeurs ne pardonnera pas une nouvelle fois.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit