sak ifé nout jordu ék nout demin

L'ARCP condamne les propos du préfet


Édito
Lundi 13 Février 2012

L’ARCP (Alliance réunionnaise contre la précarité) condamne les propos du préfet de La Réunion relayés par la presse, comme quoi "la récréation serait terminée".


L'ARCP condamne les propos du préfet
De tel propos ne doivent pas sortir de la bouche d’un représentant de l’Etat en direction des acteurs sociaux qui n’ont qu’un objectif, le bien être des entreprises et de la population. La démocratie doit fonctionner et nul n’a le droit de tenter de la bafouer et cela quelque soit sa fonction dans notre société.

Face à cela, nous restons déterminés et l’ ARCP, plus que jamais, revendique une baisse des carburants pour toute la population. Nous nous réjouissons du mot d’ordre de l’intersyndicale et nous appelons toute la population à être mobilisée et à soutenir les actions qui vont démarrer dans l’ile.

Aussi, mardi 14 Février 2012, nous renouvelons notre appel à la population à soutenir le mouvement :  je ralentis, pour d’autres je coupe mon moteur, si possible, je me rends sur le lieu de négociation.

Rappelons que dans l’hexagone,  ce même jour, c’est un  mouvement social en marche où se retrouvent les principales associations nationales de chômeurs et précaires (AC, APEIS, CGT-Chômeurs, le MNCP, le MCPL, la CIP IDF, L'Appel et la Pioche, Recours-Radiation, Génération Précaire), des collectifs locaux, mais aussi les Indignés, Anonymous, les Désobéissants, Attac..., des syndicats ( la CNT, SUD-Emploi, la CGT-Pôle Emploi, le SNU, FO Intérim...) qui réclameront le respect des principes fondamentaux de notre constitution, à savoir :  « Chacun à le devoir de travailler et le droit d'obtenir un emploi ».

Pour cela, notre mouvement social Réunionnais ne peut être dissocié du  mouvement national car, notre combat pour la baisse des produits d’hydrocarbures est une véritable action pour l’accès aux droits fondamentaux, gage d’amélioration du cadre de vie.

La bataille des carburants et du gaz devra être l’expression de la solidarité pour exprimer un ras le bol face à la situation actuelle qui perdure (chômage, précarité, mal-logement, cherté de la vie, discriminations…).  

Ensam  nou va gagné !

Communiqué



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit