sak ifé nout jordu ék nout demin

Jean-Claude Comorassamy interpelle la Ministre à Cambaie


Citoyen
Samedi 8 Février 2014

Au célèbre site de Cambaie sur le domaine de la Poncetière, que l’éducateur que je suis, a pu échanger quelques mots avec la Ministre de la Santé, après la pose de la première pierre du pôle sanitaire Ouest (PSO).


Une écoute attentive que j’apprécie beaucoup dont je la remercie sincèrement. 
 
Mais surtout une grande fierté et un honneur véritable, d’avoir pu rencontrer la Ministre Mme TOURAINE pour une première fois, moi qui travaille depuis trente cinq ans en milieu psychiatrie et hospitalier.
 
Occasion tout trouvée, pour lui dire qu’au moment où la psychiatrie et la santé mentale semblent devenir grande Cause nationale, l’honneur qu’elle aurait pu faire au personnel en venant visiter nos structures situant à quelques centaines de mètres de la future construction. Hélas !
 
Mais, je me suis plus attardé sur les revendications des personnels socio-éducatifs qui attendent un peu plus de reconnaissance statutaire de sa part, dont le reclassement en catégorie A, niveau licence suite à nos trois année d’étude après le BAC comme nos collègues infirmiers.
 
Autre point échangé, les derniers infirmiers psychiatriques dont les savoirs-faires vont disparaître au moment de leur départs en retraite sans pourvoir transmettre toutes les connaissances du métier, suite au diplôme unique dont la spécialisation reste vaine….
 
Les quelques minutes de discussions avec la Ministre à l’écoute des problèmes soulevés, m’ont éclairé que la santé et l’hôpital semblent devenir le cœur de sa politique et de ses préoccupations.
 
Alors, j’espère que les maux étalés dont souffrent nos divers hôpitaux et particulièrement l’hôpital psychiatrique trouvent enfin les meilleurs remèdes possibles.
 
Ce qu’on peut espérer Mme la Ministre dans le nouveau plan de santé. Merci encore pour cet échange riche et constructif et sûrement historique pour moi simple éducateur en psychiatrie à l’EPSMR.

Jean Claude Comorassamy



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jules le 08/02/2014 17:09
Une petite phrase de la Ministre Marisol Touraine en 2012 dans un discours sur l'hôpital : " parce que la santé n’est pas un marché, nous ne pouvons pas laisser des pans entiers de la population sans professionnel de santé". Mais, la tarification à l'activité (T2a) dans la loi HPST (hôpital patients santé et territoire) , cette loi ne doit -elle pas être abrogée pour finaliser votre message Mme la Ministre ?

2.Posté par FAIVRE Daniel le 08/02/2014 17:35
Je suis très déçu, pas un mot ni de la Ministre sur le droit a la Santé qui n'existe pas a la réunion, se soigner seul les plus aisés et les plus riches ont ce privilège, et les maison de retraite pour les riches,et les haut fonctionnaires, A et B et les cadres du privé les pauvres les collectivités les place dans les maison marron

Madame la Ministre de la santé

Mme la Ministre na pas évoqué les personnes âgées, est l’indifférence du gouvernement, et des services de l’état, sur ceux qui après avoir travaillés dur, non pas droit a la santé, les malades et les handicapés, surtout les plus pauvres non le droit a la santé n'existe pas a la Réunion, nous demandons que toute les personnes âgées ayant travaillé ais droit a la CMU C jusqu'à un plafond de 1200€ oui car eux ont cotisé ce qui n'est pas le cas de certains a qui vous préféré offrir des soins gratuits sans avoir cotisé, et je demande depuis 5 ans une enquête sur les mutuelles santés qui arnaque les personnes âgées, beaucoup de nos aînées ne se soigne plus se laisse mourir car certains ont moins de 700€ et la CMU C leur est refuser, et ne pas oublier le manque de médecin spécialiste, un cancer n'attend pas l'heure d'un Rendez vous, et 3 mois plus tard c'est trop tard le patient meure.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN