sak ifé nout jordu ék nout demin

"Je n'ai pas pour ambition d'être un notable … des quartiers !" dit Paul Vergès


Dans la presse
Samedi 16 Février 2013

C'est ce qu'a déclaré ce vendredi matin sur Réunion 1ère Radio, le fils d'un médecin et consul de la France de l'ère coloniale, le fondateur du PCR, ancien secrétaire général du dit parti, ancien journaliste dirigeant de Témoignages, ancien conseiller général, ancien maire, ancien président du SIVOMR/CIVIS, ancien président du Conseil régional, ancien député, ancien député européen et toujours sénateur.


"Je n'ai pas pour ambition d'être un notable … des quartiers !" dit Paul Vergès
Questionné par la journaliste de Réunion 1ère sur les revendications pour l'emploi dans les différentes communes de l'île, Paul Vergès a conclu sa réponse sur les grands enjeux et les grands défis par cette tirade.

D'abord, ne lui en déplaise, notable il l'est. En tout cas, il l'est devenu même si idéologiquement il refuse de l'admettre. Car l'histoire retiendra que celui qui a été traité en paria au milieu des années 40, puis condamné dans les années 60 pour ses positions politiques séparatistes et autonomistes, voire révolutionnaires "anti-français" puisque proche des pouvoirs des pays et partis étrangers, celui-là est devenu un notable par la grâce des héritiers politiques et idéologiques de ceux qui l'avaient honni.

Son mandat de Sénateur en 1996, obtenu donc  avec une grande partie des voix des élus de droite, a fait de lui un notable à part entière. C'est ce qu'il cherchait, en se jouant cyniquement des convictions de ses pairs, et c'est ce qu'il a réussi à obtenir.

Ensuite, ce qu'il a donc dit ce matin traduit non seulement un langage de situation, mais surtout une forme d'avertissement aux élus municipaux ou aux candidats aux futures élections municipales qui n'hésitent pas à surfer sur tout ce qui bouge pour essayer de se faire un nom, à défaut d'une place au soleil électoral : soyez ambitieux, mais d'une ambition qui dépasse votre petite personne et les petits soubresauts qui n'auraient pas de répercussions historiques.

Enfin, es problèmes que soulèvent Paul Vergès, à travers ses constats maintes fois répétées sur la mondialisation, le climat, la faiblesse intellectuelle des élus ou les institutions, sont posées avec brio mais sans aucune solution immédiate et concrète. C'est ce qui rend son discours de moins en moins audible.

Mais le fait de devenir inaudible n'enlève rien à la pertinence des propos : que chaque élu, chaque responsable économique et associatif prennent conscience que leur pays est au dessus d'eux-même !!! C'est important d'élever la réflexion et de la rendre cohérente avec son action et ses ambitions.

Alors que j'assistai, en simple convive, à un repas un jour en présence de Jean-Paul Virapoullé et Claude Lise au Sénat, le sénateur Roland Désiré lança cette sentence à propos de son mentor Aimé Césaire : "Césaire a poussé un cri exceptionnel, puis il est monté sur son nuage et a retiré l'échelle. Ce qui fait qu'il n'est jamais redescendu mais surtout que personne n'a pu, non plus, monter".

Aussi, n'en déplaise à Paul Vergès, il est un notable et un notable intellectuel qui a des devoirs; car les quartiers sans repères ont besoin aujourd'hui de ces notables et de ces intellectuels qui peuvent être une référence : leur parcours pourrait servir d'exemple à suivre ou à éviter, mais au moins obligerait, au niveau des capacités de chacun, à la réflexion.

Leur présence et leur discours pourrait aussi apaiser les esprits, en même temps qu'elle les élèverait !!!

Cyrille Hamilcaro



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 16/02/2013 07:58
La seule chose que retienne TEGO , VERGES est en ancien élu qui a goûté à toutes les bonnes indemnités , tant qu'à son titre de sénateur ça fait belle lurette qu'il devât passer le flambeau à Gélita HORAU PCR !

2.Posté par créole le 16/02/2013 08:18
Moin l'a pas tout compris.

Ou l'a pas fait un' "trompaison" Cyrille? L'est pas plutôt Rodolphe Désiré que ou veut dire, sénateur de la Martinique jusqu'en 2004?

3.Posté par oté ciril arrete le 16/02/2013 13:14
deconner don gas, la ou ve devenir zournaliste, mais ou lé fou, na pu rien pou ou gas. heuresement que banwna la donne a u concours attassé....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?