sak ifé nout jordu ék nout demin

J.C. Moutien : "Saint-Denis, la cité des arts… ou cité des arnaques ?"


Citoyen
Mercredi 19 Février 2014

23 millions d’euros : c’est la somme pharaonique qui sera dépensée pour la future Cité des Arts, dont la pose de la première pierre a lieu en pleine campagne électorale. Mais ce n’est sans doute qu’un hasard du calendrier …


N’empêche que la somme laisse pantois. Sur ces 23 millions payés intégralement par le contribuable, rappelons-le, 7 environ sont à la charge de la mairie. A rajouter aux 1,5 millions d’euros déjà déboursés par Saint-Denis en dédommagement des entreprises après avoir abandonné le projet du Zénith. On n’est plus dans la cité des arts, là, mais bien dans la cité des arnaques.
 
Au final qu’aura-t-on ? Un super Zénith où pourront se produire des artistes nationaux ou internationaux , ce que proposait déjà l’ancien projet pour moitié moins cher et déjà trop cher. Et un lieu où pourront soi-disant créer des artistes réunionnais. Mais quels artistes et pour quelle vision culturelle ?

La culture est en crise, l’ont encore rappelé les acteurs du secteur lors d’une Marche pour la Culture.

Et à l’escale « mairie de Saint-Denis », l’adjoint au maire qui défendait la politique culturelle dionysienne s’est fait vertement rembarré : « que du blabla ».
A 23 millions d’euros, ça fait cher du blabla !

J.C. MOUTIEN



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par sacha le 20/02/2014 09:46
Comme à son habitude M.Moutien critique sans savoir, M.Moutien critique sans arguments valables, M.Moutien critique bêtement. Pour votre information (il suffit de se renseigner un peu et d'aller jeter un coup d'oeil sur le site de la CINOR), ces 23 millions d'euros sont dispatchés entre la CINOR, l'Etat, la Région et la Ville de Saint-Denis. La Cité des Arts est un outil mis à disposition des acteurs culturels: espace de rencontre, ateliers de danse, de musique, des studio; de l'hébergement, un point de restauration etc..... on est très loin d'un simple lieu de diffusion quand même non? A l'heure actuelle, les artistes peinent à trouver des lieux de répétition, d'enregistrement, de rencontre etc....c'est le système D qui prime.
Et je ne parle même pas de la création d'emploi que çà va engendrer pour l'exploitation du lieu, la commande publique pour les entreprises locales, la clause d'insertion pour le quartier, çà doit vous dépasser sûrement.

2.Posté par DOM le 20/02/2014 11:31
M.Moutien encore une fois une bonne raison de fermer votre clapet,, cette opposition aboie est aux abois

3.Posté par @sacha le 21/02/2014 12:54
Il faut savoir lire ce qu'écrit M Moutien "Sur ces 23 millions payés intégralement par le contribuable, rappelons-le, 7 environ sont à la charge de la mairie.". Il reconnaît donc bien qu'il y a cofinacement. Et si au bout de six ans, votre maire n'a pas été capable de donner un lieu de répétition aux artistes, les culturels avaient raison de couper la parole à son adjoint : que du blabla !

4.Posté par DOM le 21/02/2014 22:02
Moutien,Boug la i bat’ la mer pou gainn' l'ékim’
L'entêtement sans l'intelligence, c'est la sottise soudée au bout de la bêtise et lui servant de rallonge.
Moutien, cest petit feu, petite soupe.

5.Posté par MOUTIEN le 22/02/2014 09:16
@DOM : quel magnifique autoportrait vous avez tracé là !

6.Posté par louis S le 24/02/2014 14:08
MOUTIEN touché MONSIEUR le décrotteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Janvier 2020 - 20:47 Bonané de l'Est