sak ifé nout jordu ék nout demin

Info Plus du mardi 15 mai 2012


INFO PLUS
Mardi 15 Mai 2012


Info Plus du mardi 15 mai 2012
info_plus_du_15_mai_2012.mp3 Info Plus du 15 mai 2012.mp3  (1.4 Mo)

Bonjour à tous !

La question de ce matin : quels sont les enjeux des élections législatives des 10 et 17 juin prochains ?

Le principal enjeu local et ce pour l'ensemble des partis politiques et une grande majorité des candidats : ce sont les municipales de 2014.

Nous allons y revenir.

Parlons d'abord du premier enjeu politique au niveau national : quelle majorité de députés à l'Assemblée nationale pour François Hollande qui devient officiellement aujourd'hui, le septième président de la Cinquième République.

La Gauche le dit haut et fort, et la Droite l'espère secrètement : il faut une majorité de Gauche à l'Assemblée nationale pour que François Hollande puisse appliquer son programme. Donc surtout pas de cohabitation.

C'est vrai, c'est aussi important pour la Droite. C'est le seul moyen pour la Droite de reprendre des municipalités à la Gauche en 2014.

C'est aussi vrai à La Réunion. Cela concerne en priorité les villes de Saint-Denis et Saint-Paul et Saint-Benoît à un moindre degré.

Pour en revenir à Saint-Denis et Saint-Paul, la Droite (ou Didier Robert) a longtemps hésité avant d'officialiser René-Paul Victoria sur la première circonscription de Saint-Denis, et Sandra Sinimalé sur la deuxième circonscription.

Didier Robert l'a confirmé, sur la deuxième, le premier critère, c'est l'élection municipale de Saint-Paul en 2014.

Les Législatives, c'est le dernier rendez-vous électoral avant 2014, sauf au Tampon peut-être.

En effet, Didier Robert a reconnu implicitement sur le plateau de Télékréol, qu'il y aura des élections anticipées au Tampon, juste après les Législatives.

Il est évident que le vainqueur de la troisième circonscription, gagnera la municipale partielle du Tampon. Et celle de 2014 aussi sans doute.

C'est sûr, les Législatives de juin présagent des futures municipales de 2014.

A moins que la loi sur le cumul de mandat promise par François Hollande et qui devrait en vigueur en 2014, change la donne.

Ce serait une bonne chose pour la politique. Peut-être pas pour les politiciens.

Ça ce n'est pas notre problème… A demain !




      Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2013 - 01:00 Des Réunionnais encore victimes d'arnaques sur le net