sak ifé nout jordu ék nout demin

"Etre une femme ou un homme n'est pas l'essentiel en politique…"


Édito
Samedi 20 Juillet 2013

"On insiste beaucoup sur la condition de la femme caractérisée par l'élégance, la séduction, la beauté d'une part et le côté maternel, mère gestionnaire de famille d'autre part. Cette description est selon moi, un raccourci facile et qui exclue bon nombre de femmes".


"Etre une femme ou un homme n'est pas l'essentiel en politique…"
"On tend aussi à entretenir à un faux débat dans la campagne des municipales à Sainte-Suzanne, à croire que les autres candidats seraient des machos finis, voir des misogynes, ce qui de ce que j'ai pu voir est loin d'être le cas. A la lecture de cet article, il semblerait que les qualités attribuées aux femmes leur soient exclusivement réservées.

Et là se pose un vrai problème, celui de se servir d'une réflexion supposée féministes pour grappiller quelques voix. Pire, derrière ce pseudo féminisme censé défendre l'égalité femme-homme, on sous-entend une supériorité de la femme sur l'homme, ce qui n'est autre que de défendre un modèle qui reproduit, à l'envers, les dominations qui relèvent du genre. Pas sûre que se soit la solution.

Nous devons nous battre pour une égalité des sexes. Et le meilleur moyen d'y parvenir reste sûrement le fait de ne pas mettre en exergue des rôles qui nous sont donnés dans cette société machiste telle que la maternité ou la beauté. Se battre pour l'émancipation des  femmes, pour l'égalité entre les femmes et les hommes, c'est combattre les schémas dictés par notre société et se dire que tout être humain, quelque soit son sexe, son origine, ses croyances, son âge, peut exceller dans l'exercice d'une responsabilité.

Ainsi, l'homme tout comme la femme peut gérer un ménage et la femme tout comme l'homme peut gérer une commune. Simplement. Le féminisme aura réussi quand nous n'aurons plus à répartir ou à justifier des capacités selon que l'on soit une femme ou un homme.

Enfin, les périodes que nous vivons actuellement ne sont pas faciles et plus que jamais l'unité du peuple derrière de vraies valeurs est nécessaire. Je regrette que madame Pausée et son équipe axent leur campagne sur le fait d'être des femmes.

On ne devrait pas se faire élire parce que l'on est une femme ou un homme mais parce que l'on a les capacités, des ambitions et l'envie de faire avancer avancer l'intérêt général. Voilà où est le vrai débat. Justifier que l'on a des capacités à diriger une commune parce qu'on est une femme qui sait diriger une famille, ce n'est que reconnaitre et approuver une domination sexiste".

Internaute



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit