sak ifé nout jordu ék nout demin

Etre une femme en politik


Édito
Vendredi 13 Janvier 2012

ou

Chronique d’un sexisme ordinaire en politik


Etre une femme en politik

Selon John Gray, dans « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus », hommes et femmes sont si dissemblables, qu’ils ne parlent pas la même langue. Les hommes privilégient les valeurs de l’action, le Pouvoir, les solutions… les femmes privilégient la compréhension des situations, l’harmonie dans les rapports humains, l’intuition, la créativité…



Qu’en est-il en politik ? Il fut un temps où la femme se cantonnait au statut que l’homme lui avait octroyé, dans le rôle d’épouse soumise et muette. La femme Koméla est une battante. Féminine jusqu’au bout des ongles, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle a fait des études, assume ses choix, tout en jonglant avec sa vie de famille.



Le monde politik lui n’a pas changé, composé majoritairement d’hommes, où règne une sexisme exacerbé, comme l’a montré récemment l’affaire DSK. Du fait de son immense besoin d’être admiré, l’homme n’aime pas qu’on lui résiste, pire qu’on le contredise ; si bien que la femme qui ose dire ce qu’elle pense, est tout de suite considérée comme une rivale, qu’il convient de museler par tous les moyens. Avec un certain paternalisme, on lui consent une fonction d’intérimaire, voire un CDD (comme à Ste-Suzanne ?)! Mais qu’elle ne vienne surtout pas démontrer qu’elle est compétente ? Là, ça devient carrément insupportable !



Quand on est une femme. Tenir tête à un homme en politik, peut être ressenti par lui, comme une atteinte à son Pouvoir, qu’il ne tient à partager avec personne, encore moins « avec une femme ».

Entrer en politik pour une femme, est un formidable défi à relever !


http://femme-2bout.over-blog.com/


MCB



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit