sak ifé nout jordu ék nout demin

Eric Fruteau, trop de monde voulait "sa peau"…


Invité(e)
Samedi 13 Avril 2013

C'est un étrange paradoxe. Il y avait des gens qui ont pensé que la victoire d'Eric Fruteau (PCR à l'époque) en 2008 aurait fait plaisir à Paul Vergès et aux communistes. Pas du tout. Deux ans plus tard seulement, certains membres du PCR, cherchaient déjà comment rendre la mairie de Saint-André à son ancien locataire. La rupture avec le PCR était donc inévitable. L'hypothèse de son inéligibilité, a accéléré la machine à broyer Eric Fruteau.


Eric Fruteau, trop de monde voulait "sa peau"…
Combien de ténors politiques locaux ont fait jouer leur réseau pour que le Conseil constitutionnel, confirme les comptes de campagne des Législatives 2012, et rend inéligible Eric Fruteau pour les Municipales 2014 ? Juste pour information, les ténors du PCR ont été parmi les premiers informés de la décision du Conseil constitutionnel. A peine l'inéligibilité du maire de Saint-André connue, les différentes sections de l'île, ont préparé le rassemblement de cet après-midi à Saint-André. Du côté de Cambuston.

C'est un fait. Le PCR, canal historique, n'a jamais porté Eric Fruteau dans son cœur. Et cela bien avant son élection à la mairie de Saint-André. La campagne électorale des Municipales 2008, ont révélé les premières tensions. Le parti n'appréciait pas l'attitude du "jeunot" qui répétait : "Je fais entendre ma voix et je défends mes idées et mes convictions". A Saint-André, les relations entre le chef de file du PCR de l'époque, Yvon Virapin, et Eric Fruteau, s'étaient rapidement dégradées pendant la campagne.

Lorsque le jeune communiste (aujourd'hui au PLR) a accédé au fauteuil de maire, les premiers obstacles sur sa route, sont apparus. Déjà, la préfecture a mal digéré le rejet par le nouveau maire de cuves de carburant qui devaient être implantées à Bois-Rouge, et auraient dû approvisionner l'aéroport de Gillot, en cas de circulation empêchée sur la route du Littoral. Eric Fruteau a aussi stoppé le projet animalier sur le site du Colosse. Les porteurs du projet lui ont intenté un procès.

Parmi, ses farouches opposants, il y a surtout le PCR. Les liens entre Eric Fruteau et le parti au sein duquel, il a milité "toute mon enfance et adolescence", se sont rapidement distendus. Chaque scrutin révélait le conflit larvé entre les deux camps. En 2010, Saint-André est écarté des Régionales. En 2011, la bataille pour la quatrième vice-présidence au Conseil général, a tourné en défaveur du maire de Saint-André. En 2012, Eric Fruteau doit attendre le rassemblement de Sainte-Suzanne pour être sûr d'avoir l'investiture du PCR pour les Législatives 2012.

Hier, dès que le PCR a eu connaissance de la décision du Conseil constitutionnel, un rassemblement a été décidé pour cet après-midi. C'est sûr, le PCR ne porte pas Eric Fruteau dans son cœur. Jean-Paul Virapoullé non plus d'ailleurs. L'ex-maire qui a pourtant bien digéré sa défaite aux Municipales 2008, a aussi des comptes à régler. Enfin, surtout ses proches également employés communaux qui avaient goûté à leur tour, à la pression et à la négation du clientélisme électorales et politiques...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 13/04/2013 10:54
A quand BELLO Huguette , communiste devant l'éternel !

2.Posté par maryline boyer le 13/04/2013 14:28
Très bel article tout à la charge du pcr et à la défense d'eric fruteau!
Si fruteau a traficoté avec les comptes et les regles c'est la faute du pcr! Si fruteau a été déclaré inéligible , c'est la faute du pcr! Pour un parti dont on ne cese de dire qu'il est mort, quelle influence!!

Un article moins orienté aurait indiqué également les nombreuses action de fruteau contre son propre parti...
Non soutien de la candidature de l'alliance aux régionales, non soutien des candidatures pcr aux municipales et legislatives, non particpation aux reunions du pcr, déclaration à l'encontre de son parti, rupture d'avec les militants historiques qui ont oeuvre 30ans durant, toutes leur vies sacrifées à l'accession des forces de progrès à saint andré, critiques constantes dans les médias mais jamais en interne des propositions du son propre parti, la liste est longue des trahisons et du mépris affiché!

Cela aurait été plus équilibré comme article....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger