sak ifé nout jordu ék nout demin

En deuil du tram-train, Pierre Vergès s'invite dans le Transeco-Express


Édito
Jeudi 19 Mai 2011

Le quatrième vice-président du Conseil général a demandé la délégation "Déplacement et transports". Il a insisté. Il l'a obtenue. Voilà donc Pierre Vergès à la tête d'une AOT (Autorité organisatrice de transport). Ainsi, il va pouvoir participer à la mise en place du Transéco-Express. Fabienne Couapel-Sauret en charge de ce dossier à la Région, est sans doute transportée de joie. (Pas sûr).


En deuil du tram-train, Pierre Vergès s'invite dans le Transeco-Express
Nous n'avons pas encore eu Pierre Vergès au téléphone depuis mercredi. Nous n'avons pas non plus demandé à Fabienne Couapel-Sauret, sa réaction à l'issue de l'attribution des délégations au Département. Ce nous allons écrire n'est que pure spéculation. Cet article n'engage que son auteur. Mais, ça le démange tellement…

Ironie du sort. L'année dernière, lors de la deuxième assemblée plénière, la nouvelle majorité régionale a remis dans les cartons, le projet du tram-train tant souhaité par Paul et Pierre Vergès et l'ancienne équipe du Conseil régional. C'était une promesse électorale. "Didier l'a dit, Didier l'a fait". L'autre engagement de La Réunion en confiance était la mise en place d'un Transéco-Express, "2.000 bus hybrides en sites propres".

Ce projet avance mais sans le Département qui a la compétence générale en matière de transport. Jusqu'à ce jour, le Conseil général a refusé d'intégrer la proposition de création d'une structure globale (EPCI, Région Réunion). "A ce jour, la Région Réunion n'est pas une AOT". C'est vrai. Elle n'entend pas non plus le devenir. C'était en tout cas la position de Michel Dennemont, conseiller général, en charge de "Déplacement et transports" dans la précédente mandature.

Alors quelle va être la position de son successeur ? Quelle idée a en tête Pierre Vergès ? Pourquoi a-t-il tant insisté pour prendre au maire et conseiller général des Avirons, cette délégation ? Va-t-il décrocher son téléphone et accepter un rendez-vous avec Fabienne Couapel-Sauret ? Bien sûr qu'il va rencontrer la conseillère régionale en charge du dossier. C'est d'abord une question de respect. Et ce sera tellement jouissif. En plus, il pourra même avoir des nouvelles de son tram-train.

Puis, Pierre Vergès s'en ira en sifflotant : "Et, j'entends siffler le tram-train. Et j'entends…"

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par un ancien du btp le 20/05/2011 10:00
est ce que c était vraiment une réalité ce projet ou un coup médiatique ou une vraie affaire politique pour
rester au pouvoir
vu que j ai galéré pour avoir un stage concernant ce projet vu qu on était presque prioritaire avec la fin de la route des tamarins
quel était ma surprise a deux mois des élections que rien allait venir sauf pour les defendeurs de ce projets qui nous faisaient rever jusqu au bout

2.Posté par Marie Claude Barbin le 20/05/2011 19:37
Par les hauts, par les bas!
Occuper le terrain de l'ennemi, pour mieux le prendre à revers ou le contrôler..?
En bus, i voit mieux la route balcon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit