sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier ROBERT, Sénateur, ramène à La Réunion les 10 millions d’euros supprimés par le Gouvernement Socialiste


Politique
Mercredi 19 Novembre 2014

Didier Robert fait adopter un amendement pour rétablir les crédits de la continuité territoriale
Ce matin, en Commission des Affaires Sociales, le Sénateur Didier robert a présenté son rapport sur les crédits de la mission Outremer et un amendement visant à rétablir les 10 millions d’euros que le Gouvernement a décidé de supprimer au titre de la continuité territoriale en 2015.


Un amendement visant à rétablir les 10 millions d’euros

Didier ROBERT, Sénateur, ramène à La Réunion les 10 millions d’euros supprimés par le Gouvernement Socialiste
Le Sénateur a d’abord insisté sur le fait que la hausse globale des crédits de l’Outremer ne représente que 2,46€ par habitant et ne permet véritablement pas de prendre en compte la réalité de la situation à La Réunion comme dans les autres territoires d’outremer : 
le budget 2015 a été amputé des crédits de l’aide à la rénovation hôtelière qui représentait 3 millions d’euros en 2014. 

Dans le même temps, rien n’a été prévu en ce qui concerne la réhabilitation et la rénovation des logements anciens. Or les estimations qui sont faites font état de 50.000 à 75.000 logements considérés comme insalubres outremer. Les opérations de réhabilitations connaissent une baisse de 37 % en 2014.

En outre en ce qui concerne les logements neufs le constat est celui d’une diminution de 13%  
Sur le sujet particulier de la Continuité Territoriale, le Sénateur a plaidé devant les membres de la Commission des Affaires Sociales pour un rétablissement des crédits à la hauteur de ceux de 2014 : Il a évoqué à ce sujet les principes d’égalité des droits, de solidarité nationale et d’unité de la République. Depuis 2013 en effet, l’État diminue son intervention au titre de la continuité territoriale outremer :
crédits de paiement 2013 :     55,2 millions d’euros  
crédits de paiement 2014 :     51,4 millions d’euros
crédits de paiement proposés pour le projet de loi de finances 2015 : 41,1 millions d’euros.

Cette diminution est d’autant plus injuste si l’on compare le niveau d’intervention de l’état au titre de la continuité territoriale pour la Corse (187 millions d’euros par an).

Le Sénateur a plaidé en faveur du dispositif en précisant qu’il s’agissait là d’une simple mesure de justice et d’égalité entre tous les Français avec la possibilité, pour chacun d’entre eux, de se déplacer le plus simplement possible sur l’ensemble du territoire national.

Cet amendement a été adopté à la majorité des membres de la Commission et sera donc présenté lors de la séance publique le 28 novembre prochain. 

Amendement

Cet amendement a pour objet de transférer 10 millions d’euros du programme 138 vers le programme 123 (action n° 3).

 

Il s’agit de rétablir les crédits de la continuité territoriale à la hauteur de ceux ouverts en loi de finances initiale au cours des exercices précédents, soit 51 millions d’euros.

 

Le dispositif de continuité territoriale constitue la traduction des principes d’égalité des droits, de solidarité nationale et d’unité de la République entre l’hexagone et des outre-mer caractérisés, par définition, par leur éloignement. Par nature, il devrait donc être considéré comme universel et pouvoir bénéficier à tous dans les mêmes conditions. Or, la réforme envisagée par le Gouvernement est de nature à remettre en cause ces principes et à fragiliser son financement, qui repose déjà en grande partie sur les collectivités territoriales ultramarines.Ces dispositifs constituent la traduction des principes d’égalité des droits, de solidarité nationale et d’unité de la République entre l’hexagone et des outre-mer caractérisés, par définition, par leur éloignement. Par nature, ils devraient donc être considérés comme universels et pouvoir bénéficier à tous dans les mêmes conditions.


Sénateur,
Président de Région

Didier ROBERT



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par melissa le 20/11/2014 09:55
Comment serait la Réunion sans ce bonhomme ?

2.Posté par AZ Petite-Île le 20/11/2014 10:09
Pas de triomphalisme avant l'heure car le dernier mot revient toujours à l'Assemblée Nationale. Ce qui prouve une fois encore l'inutilité du Sénat (…).

3.Posté par EXCELLENT le 20/11/2014 10:44 (depuis mobile)
Pendant que les députés reunionnais disent " oui Président Hollande, Président Hollande. ..." notre Président Didier bosse pour les reunionnais!

4.Posté par bouboul074 le 20/11/2014 17:53
Ce n'est que le sénat qui a été sollicité mais pas l'a semblé Nationale attendons un peu avant de triompher

5.Posté par sabrina malet le 20/11/2014 21:07
Vive Didier Robert !

6.Posté par Paul Joseph (St Gilles) le 21/11/2014 06:34
Votre titre est "trompeur" car si l'amendement est passé au Sénat ,il doit être in-fine adopté à l'Assemblée Nationale...et ce n'est pas encore fait.
Par ailleurs,que fait Didier Robert pour qu'Air Austral baisse ses prix ...sans doute qu'Air France suivra la tendance ...
Et,en période de forte diminution des dotations de l'Etat,pouvez-vous nous éclairer sur les fonds régionaux attribués à la communication,aux déplacements des élus et collaborateurs,aux dépenses du Cabinet et autres associations "amies" (tourisme,culture..) car est-ce toujours nécessaire/légitime !!!!
Inforeunion.net doit nous informer davantage en toute transparence,pour rester un minimum crédible....

7.Posté par mon dieu le 22/11/2014 13:12 (depuis mobile)
Et dire que le bouboule souhaite le rejet de cet amendement...
Bouboule le boubou de la reunion
Ha ces cocos...

8.Posté par mon dieu le 22/11/2014 13:15 (depuis mobile)
Et j'avais pas vu le post 6
Popol qui souhaite l'échec
Le pôle et zêfe..
Mon dieu qu'ils font pitié

9.Posté par bouboul974 le 05/02/2015 09:46
@mondieu cet amendement est y n'adéquat comment pour financer une campagne électorale Mr Didier ROBERT ose puiser dans les caisses de l'Etat en faisant croire aux Réunionnais que c'est pour eux. Dans la continuité territoriale proposées par ROBERT c'est encore ceux qui gagnent le plus qui seront favorisé qui des Réunionnais partent en métropole TOUS LES ANS bien sùr ceux qui gagnent plus de 6000 euros par mois ce n'est surtout pas celui qui gagne 500 euros Oui je souhaite le rejet de cet amendement car ne vas dans le se,s de la solidarité nationale mais au fait qui en 2010 a surchoix au gouvernement d'alors (SARKOSISTE) de prendre en charge la totalité de s dépense sur la continuité territoriale
C'est mal me connaître pour me taxer de cocos

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter