sak ifé nout jordu ék nout demin

Dans le cadre de la Semaine de l’Industrie, PREFABLOC ouvre ses portes


Citoyen
Vendredi 17 Avril 2015

A l’occasion de la Semaine de l’Industrie, le groupe PREFABLOC, la plus grosse entreprise dans le BTP du Sud sauvage, a eu l’honneur de recevoir ce jour une délégation d’élus pour visiter son site de Petite-Ile.


Le groupe PREFABLOC est devenu depuis quelques années l’un des fleurons industriels du Sud sauvage. Spécialisé dans la fabrication de matériaux de construction, PREFABLOC a été créé il y a 33 ans par Maximin et Anne-Marie VALROMEX, tous deux originaires de Grand-Bois. De micro entreprise, PREFABLOC est devenu un groupe employant 82 salariés, répartis dans 9 sociétés. Son chiffre d’affaires en 2014 a atteint 21 millions d’euros, grâce à la livraison de plus de 650 000 tonnes de matériaux (à destination des particuliers, des entreprises et des collectivités).
 
 

Sélectionné pour la Semaine de l’Industrie, PREFABLOC a reçu ce vendredi 17 avril, sur son site de Petite-Ile, 43 représentants locaux, parmi lesquels Alin Guézello et Marie-Josée Rivière, Conseillers régionaux, Serge Hoareau, Maire de Petite-Ile, Ibrahim Patel, Président de la CCIR, Alex How Choong, administrateur de l’ADIR, et Jérôme Blondin, de la DIECCTE.
Une belle occasion pour découvrir les coulisses du site spécialisé dans la fabrication de parpaings. Une opportunité également de soulever les difficultés que rencontre l'entreprise locale sur un marché concurrentiel, dominé par des multinationales.
 
Malgré la conjoncture économique difficile qui touche particulièrement le secteur du BTP, PREFABLOC doit rester dynamique et innovant pour conserver sa place sur le marché. « Compte tenu de la pénurie de matières premières et notre dépendance vis-à-vis du prix du ciment, il est de plus en plus difficile de rester indépendant et compétitif, rappelle Emilie VALROMEX, directrice adjointe de PREFABLOC. Mais nous continuerons à nous battre pour faire prospérer l’une des dernières sociétés réunionnaises de ce secteur. »
 
Les élus ont particulièrement été attentifs à ces problématiques. Alin Guézello a ainsi déclaré : « Il n’est pas question de permettre un appauvrissement du Sud en matières premières ; la Région ne doit pas avoir d’un côté un langage et d’un autre côté l’attitude. Nous veillerons à cela ».
Ibrahim Patel a également invité le fondateur de PREFABLOC à le rencontrer, afin de trouver des solutions pour « contrer le lobbying exercé par les grands groupes à La Réunion ». Des déclarations qui ont réjoui la famille Valromex, qui saisira la main tendue par ces élus.

 

Paul Boyer



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers