sak ifé nout jordu ék nout demin

Commission permanente du 10 mai 2016


Citoyen
Mercredi 11 Mai 2016

La Commission Permanente de la Région Réunion s’est réunie mardi 10 mai 2016, sous la présidence de Didier Robert, à l’Hôtel de Région Pierre Lagourgue. Les conseillers régionaux ont examiné et voté 19 rapports sur lesquels s’étaient
préalablement prononcées les Commission sectorielles :


Communiqué de la Région Réunion

- Education Formation Jeunesse et Réussite (2)
- Culture, Sport et Identité Réunionnaise (1)
- Égalité des Chances et Solidarité (4)
- Economie et Entreprises (2)
- Coopération régionale, Europe et International (3)
- Aménagement, Développement Durable et  nergie (4)
- Grands Chantiers, Transports et Déplacements (2)
- Affaires Générales et Financières (1) 

 
ESIROI : la premiere Ecole d’ingénieurs d’outre-mer
Les élus ont voté le financement de l’Ecole d’Ingénieurs Réunion Océan indien (ESIROI) dont la Région soutient depuis ses débuts en 2006, le fonctionnement et l’équipement. L’ESIROI s’impose ainsi comme la premiere Ecole d’ingénieurs d’outre-mer et offre aux étudiants un cycle préparatoire intégré et trois spécialités : Agroalimentaire ; Batiment et Energie ; Informatique et Télécommunications. L’ESIROI a donc sollicité la Collectivité pour la poursuite du financement au titre de l’année 2016 hauteur de 130 000 €, il a été notamment p
Coopération régionale : valoriser connaissances et savoir-faire réunionnais
l'accompagnement de la collectivité du volet « mobilité des étudiants » qui permet de renforcer leur
cursus en leur offrant une ouverture sur l'international.
roposé de reconduire
La commission Coopération régionale, Europe et International a émis deux avis favorables sur
deux rapports qui lui avaient été soumis,
l’
un portant sur l'attribution d'une subvention de 16
000 € en faveur de l'association des Œuvres Sociales et Culturelles des Agents de la Région (OSCAR) dans le cadre du financement de la deuxieme phase du projet d'extension du lycée public de l'Ile Sainte-Marie ; l’autre sur l'attribution d'une subvention de 50 512 € au profit de l’Etablissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA) de St Paul pour deux projets de coopération. Ces deux rapports ont été
positivement reçus par la commission permanente qui a validé leurs financements respectifs.
Dans le premier cas, l’association OSCAR qui a célébré en 2015 son dixieme anniversaire de partenariat avec l'Alliance Française de l'Ile Sainte-Marie et les autorités locales, intervient dans la mise en œuvre d'actions de solidarité en faveur des écoles et villages du Nord de l'Ile
Sainte-Marie. En 2014, la construction de deux salles de classe permettait au lycée public
d’accueillir environ 300 éleves. Mais à la rentrée 2015, le nombre de lycéens inscrits à Sainte-
Marie est passé à 500. D’où la nécessité de
bâtir quatre classes des 2016.
S’agissant des programmes et projets de l’EPLEFPA de Saint-Paul, deux actions ont été jugées
prioritaires qui devront etre réalisées cette année. La premiere formation concerne une étude
des systemes agraires et du développement de la petite agriculture canniere sud africains au
Kwazulu Natal, par les étudiants en BTS Développement de l'Agriculture des Régions Chaudes (DARC 2) du lycée de St-Paul et les étudiants de troisieme année du Cedara College of Agriculture, en partenariat avec l'association professionnelle des producteurs de cannes à
sucre sud-africains Canegrowers.
La seconde formation consiste en l’organisation de la IIIe Conférence du réseau des
établissements agricoles professionnels (REAP) Afrique Australe océan Indien (REAP AAOI) co-organisée par les établissements agricoles professionnels de La Réunion et la Faculté
d'Agriculture de Maurice avec pour theme «
L’innovation et la valorisation des produits du
terroir des territoires par les établissements du REAP AAOI
».
« Ensemble, agissons pour la sant »
ancophone de médecine générale de l'Océan Indien.
La premiere édition s'était tenue en avril 2013 sur le site du MOCA. Ce premier congres de médecine générale francophone de la zone Océan Indien s’inscrivait dans la continuité de la création du CHU de La Réunion et de ses journées hospitalo-universitaires, ainsi que dans la mise en œuvre d’une politique de proximité, au sein de la commission de territoire d’acces aux soins animée par l’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien, par les élus locaux, les professionnels de santé, le rectorat, la médecine du travail...
Cette seconde édition va de nouveau permettre à de nombreux médecins généralistes acteurs de soins primaires de La Réunion, de Mayotte, de Madagascar, des Comores, des Seychelles, de Maurice et de la métropole de créer des liens et d'échanger autour de leurs pratiques, de mettre en avant les évolutions législatives, des connaissances nouvelles, et enfin de contribuer à des changements dans la pratique quotidienne.
La commission permanente a donné suite à l’avis de sa commission Commission galité des Chances et Solidarité, et le Président autorisé le versement d’une subvention de 10 000, 00 € au College des Généralistes Enseignants Océan Indien (CGEOI).

Aquaculture à La Réunion : mesurer les effets sur l’environnement
Instaurés par la loi de modernisation de l'agriculture et de la peche du 27 juillet 2010, les
schémas régionaux de développement de l'aquaculture marine (SDRAM) doivent etre établis dans chaque région française comportant une façade maritime, départements et collectivités d'outre-mer y compris.
Compte tenu du contexte socio-économique de l'ile, le Conseil Régional a décidé d'élaborer un schéma régional traitant à la fois de l'aquaculture marine et de l'aquaculture terrestre, en concertation avec l'ensemble des partenaires de la filiere, d’où le Schéma Régional du Développement de l'Aquaculture de La Réunion (SRDAR). Dans ce contexte intervient l'obligation de réaliser une évaluation environnementale du Schéma en question. Un tel document comporte l’établissement d'un rapport qui identifie, décrit et évalue les effets notables que peut avoir la mise en oeuvre du plan ou du document sur l'environnement, les mesures prévues pour réduire et, dans la mesure du possible, compenser les incidences négatives notables que l'application du plan peut entrainer sur l'environnement, Il définit les criteres, indicateurs et modalités retenus pour suivre les effets du document sur l’environnement afin d'identifier notamment, à un stade précoce, les impacts négatifs imprévus et envisager, si nécessaire, les mesures appropriées.
La Commission galité des Chances et Solidarité, lors de sa séance du 12 avril 2016, a émis un
avis favorable sur l'attribution d'une subvention de 10 000, 00 € au College des Généralistes
Enseignants Océan Indien (CGEOI) pour financer partiellement les frais d'organisation du
2eme congres fr
La Commission Economie et Entreprises lors de sa réunion du 12 avril 2016 a donc émis un avis favorable sur la réalisation de l'évaluation environnementale du SRDAR et son financement régional à hauteur d'un montant maximal de 20 000€. La commission permanente et le Président Didier Robert ont en conséquence validé le financement régional du Schéma Régional du Développement de l'Aquaculture de La Réunion
Trois dossiers solaires
s ses divers aspects et techniques mises en œuvre. La commission permanente a examiné et voté trois rapports préalablement étudiés
par la commission Commission Aménagement Développement Durable et nergie.
Le premier, à valeur d’exemple, concerne le vote d’un avenant relatif à la réalisation par la SPL nergies Réunion, pour le compte de la Région, de deux ombrieres photovoltaiques destinées à alimenter des véhicules électriques sur les sites de l’Hotel de Région et du Campus Professionnel de l’Océan Indien (CPOI) à Saint-Pierre. Suite à l’analyse des offres pour la réalisation de ces deux ombrieres et des ajustements dans le projet, il était proposé d’y inscrire un montant d’investissement de 274 396,36€. L’opération prévoit la construction sur

, il
Energies renouvelables, nouvelles technologie, respect de l’environnement, le solaire est un
secteur d’activité en constant développement dan
le site de l’Hotel de Région d’une ombriere dimensionnée pour recharger 2 véhicules
électriques de type Zoé parcourant chacune 55 km/jour, et une flotte de 12 vélos à assistance
électrique.
Sur le site du CPOI
s’agit d’une ombriere destinée à recharger deux véhicules électrique. Le
marché de fourniture de Vélos à Assistance lectrique (VAE) a été exécuté. Les 12 VAE ont été
livrés et sont à la disposition des agents de l’hotel de Région.
Le second rapport, d’une toute autre ampleur, a pour objet la réalisation d’un « plan solaire » visant le développement des chauffe-eau solaires à La Réunion en lien avec EDF et l’ADEME.
Dans le cadre de ce plan solair
e, la
Région assurera la maitrise d’ouvrage des études liées au
renouvellement sur 10 ans du parc existant d’une part et aux nouvelles technologies d’autre part. Un budget de 50 000 € est à mobiliser en ce sens. Le but étant d’éviter l’abandon de solutions solaires de type thermo-syphon, installées dans les années 90, pour des solutions électriques émettrices de gaz à effet de serre, quand des solutions solaires modernes
permettent de gagner en efficacité énergétique.
Cheque Photovoltaique : amélioration et élargissement du dispositif
Enfin, un troisieme rapport est consacré à la modification des regles de mise en œuvre du
dispositif « Cheque Photovoltaique », sur lequel la Commission Permanente a engagé
successivement, en octobre 2011 et en décembre 2012, des montants d’intervention
000 € et 2 300 000 € ; une politique de développement de la filiere photovoltaique visant parallelement à favoriser l’installation par les particuliers et les agriculteurs de centrales
de
3 000
solaires. Le « Cheque Photovoltaique » mis œuvre depuis 2011 permet actuellement d’apporter une subvention aux particuliers et agriculteurs qui équipent leur résidence
principale ou leur local agricole d’une centrale photovoltaique de 2,88 à 9 kWc. Plus de 780 ménages ont bénéficié d’une subvention représentant un montant global payé de 2 300 k€ et
une dizaine d’entreprises sont partenaires du dispositif.
Un nouveau dispositif et une nouvelle convention de partenariat avec les solaristes définira les
conditions d’éligibilité des systemes proposés :
- l’ouverture du dispositif aux centrales de puissance comprise entre 1 et 2.88 kWc
- l’ouverture du dispositif aux centrales en autoconsommation sans stockage (il s’agit en fait
d’une clarification par rapport au dispositif précédent sur l’usage de l’électricité produite)
- l’ouverture du dispositif aux résidences secondaires pour les particuliers ainsi qu’aux
maisons individuelles en construction : le projet photovoltaique serait ainsi inclus dans le
financement de la maison individuelle, permettant de faciliter sa commercialisation
La gestion du dispositif revient à la SPL nergies Réunion qui réalise la procédure d’appel à
candidature des solaristes partenaires et sera cosignataire des conventions de partenariat.
Aider le mouvement sportif associatif
La Région Réunion de par ses compétences intervient dans le domaine sportif, tant au niveau du financement des ligues, comités et organismes à vocation régionale que des aides à l’organisation de manifestations sportives. C'est dans ce cadre que la commission Culture, Sport et Identité Réunionnaise a instruit, le 14 avril dernier, une série de projets présentés par
7 associations sportives pour un montant global de 36 000 € ; sans oublier le report de la
subvention de 150 000 € attribuée en 2015 à l'Office Réunionnais des Echanges Sportifs et
Socio-Educatifs (ORESSE) pour la mise en place d'un dispositif de mobilité sportive sur
l'année 2016.
La commission permanente a positivement répondu et voté des subventions forfaitaires au
profit des structures suivantes :
- l’Association Entente Réunionnaise, pour
leur participation à un tournoi international de football à Montrichard (4 000 €)
- l'Association La Tour de l'Horloge Victoria, pour leur participation au championnat de France
Jeunes d'Echec à Gonfreville l'Orcher (500 €)
- l'Association Omnisport de Saint-Gilles, pour leur participation aux championnats de France
de Kick Boxing (2 500 €)
- l'Association Kibio Boxing Club du Chaudron, pour la participation aux championnats de
France de K1 Rules (4 000 €)
- l'Association Bois de Nefles Saint-Paul Sport, pour l'organisation de la 2eme édition des
Foulées Libres de Boucan Canot (2 000 €)
- l’Association Sportive Automobile de la Réunion, pour l'organisation du 47eme Tour Auto-
Rallye de La Réunion (20 000 €)
Favoriser l’égalité des chances
La Région Réunion est fermement engagée dans le domaine de la cohésion sociale, l’égalité des chances en est l’un des parametres, et la mise en oeuvre des contrats de ville permet de réaliser cette condition nécessaire à la réussite personnelle. La Commission galité des Chances et Solidarité a donc émis un avis favorable à la demande de l'association « la Porte du Succes », le 14 avril dernier, pour l'attribution d'une subvention de 6180 € destinée à la réalisation de ses actions « IRIS » et « SARA ».
Le premier projet, IRIS, porte sur la redynamisation sociale et professionnelle de 30 jeunes filles et jeunes meres de famille en rupture scolaire voire sociale.
Il s'agit d'ouvrir des perspectives à ces personnes en leur faisant découvrir des domaines d'activités en lien avec le monde du travail et la vie quotidienne ainsi qu'une découverte de soi. Les activités sont organisées sur deux mois à raison de 5h par jour et 4 jours par semaine. Le projet « SARA » vise à l’accompagnement pour la reprise d'activités d'une trentaine de femmes jeunes seniors. En effet les habitants des quartiers prioritaires font état d'un taux chomage important chez les 45 ans et plus, exclus et délaissés par la société.
L'action consiste à amener ce public à reprendre confiance en son potentiel personnel et professionnel par des ateliers axés sur l'amélioration de l'image de soi et par le travail sur une communication verbale adaptée. Les actions se dérouleront à raison de 8h par semaine, par groupe de 10 pour une durée de 3 mois.
Ces actions répondent aux besoins du diagnostic du contrat de ville du Tampon et sont en ce sens, soutenues et co-financées au titre de la politique de la ville.
La commission permanente et le Président Didier Robert ont donc validé l’attribution d'une subvention de 6180 € à l'association «la Porte du Succes» pour la réalisation des actions présentées.

Une aire de covoiturage pour la Marine-Sainte-Suzanne
Suite à un avis favorable de la Commission Grands Chantiers, Transports et Déplacements sur l’implantation d'un parking de covoiturage de 40 places au niveau de l’échangeur de La Marine le long de la RN2002 à Sainte-Suzanne, dans le cadre du TRANS ECO EXPRESS, la
commission permanente a validé une autorisation de programme d’un montant de 250 000
€.
L’objectif est de lancer une consultation travaux d'ici le second trimestre 2016, dans l'optique
de débuter
l'aménagement
en Aout 2016 et une livraison en octobre 2016.
Il existe aujourd’hui à proximité du futur parking de covoiturage, un arret du réseau Citalis. Il
est prévu de le relier par un cheminement piéton stabilisé au parking. Ainsi, au-delà de la
seule fonction de covoiturage, cet aménagement permettrait à l'usager de laisser son véhicule
sur le parking et de voyager grâce au réseau de transport en commun. La mise en place d’une
dizaine de places de stationnement pour les vélos est également prévue dans ce projet. 

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers