sak ifé nout jordu ék nout demin

Comment déstigmatiser la maladie mentale ?


Citoyen
Dimanche 9 Mars 2014

La Semaine d'information sur la santé mentale (SISM), est un événement en Métropole mais aussi à la Réunion, qui a lieu chaque année au mois de mars et propose des manifestations de sensibilisation à tout public, à partir de ce lundi.


Etant donné que bien trop longtemps, les personnes souffrant cette maladie sont restées dans l’ombre. De plus, le fardeau sociétal de cette pathologie semble encore méconnu du grand public, et surtout trop peu de malades ou de leurs familles, demandent l’aide dont ils auraient besoin.
 
Occasion cette année encore, pour cette Semaine d'information aux maladies mentales, d’accroître la sensibilisation, combattre les préjugés défavorables sur cette maladie qui ont cours chez le grand public.
 
Surtout occasion pour les professionnels de la santé mentale, de promouvoir les bienfaits de leurs pratiques professionnelles et surtout d'échanger avec le public...
 
A ce sujet, travaillant en pédopsychiatrie, des activités très riches et variées sont proposées dans le projet de soins des enfants/adolescents hospitalisés chez-nous.
 
Alors, j’en profite de cette occasion pour vous parler de notre projet "extraordinaire" de partir en Métropole en « séjour thérapeutique de neige » pour 14 jours environ.
 
Ce séjour de neige va concerner un groupe de 10 personnes (6 adolescents et 4 accompagnateurs dont un médecin), qui va se constituer dans un cadre structuré et structurant pour mieux aborder le voyage en avion, en TGV, la connaissance de l’environnement de neige et de sa découverte, au sens large du terme et dans des diverses approches.
 
En effet, l’approche d’un milieu naturel neigeux, culturel nouveau, l’étonnement et le dépaysement qu’il provoque, le voyage en avion pour la première fois, sont autant d’occasions de mieux comprendre, de mieux communiquer et de mieux observer nos adolescents dans un autre espace et un autre lieu. 
 
Bien que les objectifs de soins sont visés à travers cette expérience innovante et enrichissante. Il s'agit de :
- Travailler la séparation et le projet, avec les adolescents, leurs familles et l’équipe.
- Développer l’autonomie, l’esprit d’initiative, la socialisation, la communication et l’insertion dans un autre lieu.
- Respecter l’autre, les règles collectives, respecter l’environnement, acquisition des compétences nouvelles.
- Découvrir la neige, susciter l’enthousiasme, mêler la découverte et l’émotion, plaisir de la sensation, avec le voyage en avion, en TGV….etc.
- Stimuler l’ensemble des sens et valoriser la randonnée en raquette, la glisse, la fabrication de bonhomme de neige, jeu de boule de neige et de planche à neige…
 
Mais, ce séjour aura aussi également pour objectif d'être un support privilégié pour mettre en place une pédagogie de projet pour une adhésion forte de l’équipe de l’hôpital de jour.
 
Les temps de préparation, de recherche de financement de ce séjour à la neige en elle-même, puis le travail effectué au retour en prolongement, ainsi que la restitution finale du projet sont autant d’étapes au cours desquelles les jeunes et l’équipe se motivent, s’approprient véritablement l’opération, et intègrent peu à peu la dynamique de projet, dans tous ses aspects thérapeutiques, pédagogiques et financière.
 
Et parfois même de consolider "une alliance thérapeutique" parfois défaillante pour certaine famille.
 
A ce titre, nous considérons et nous faisons en sorte que ce séjour de neige soit complètement intégré au projet de soins de l’hôpital de jour.
 
Actuellement, notre projet est déjà financé à 50 % (12 000 euros) grâce à la Fondation hôpitaux de Paris par le biais des pièces jaunes.
 
Nous avons sollicité le conseil général Mme DINDAR depuis l’année dernière dont nous attendons toujours une réponse ainsi que le conseil régional pour des billets d’avion, de même que la collectivité de St-Paul.
 
Alors nous lançons un appel dans le cadre de la SISM, si l’on veut vraiment déstigmatiser un peu plus la maladie mentale, aidez nous à réaliser ce projet dont nos adolescents rêvent depuis toujours. 
Merci pour eux et pour leurs familles.
 
Président « Association Loisirs Marmailles »
Pédopsychiatrie-Ouest

Jean Claude Comorassamy



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Janvier 2020 - 20:47 Bonané de l'Est