sak ifé nout jordu ék nout demin

Bachil Valy, Gino Ponin-Ballom et Jean-Yves Morel, de nouveaux ténors à Droite


Édito
Samedi 13 Juillet 2013

Il y a à peine un an la Droite désunie cherchait ses ténors et leaders. Depuis trois mois, la Droite qui veut être à tout prix réunie, commence à ressembler à l'armée mexicaine sur le radeau de la Méduse. Au delà du semi-échec du renouvellement et du rajeunissement de la classe politique, et des conflits de générations, la Droite qui est entrée dans une phase de reconquête, va aussi voir (res)surgir ses vieux démons. Et va devoir ressortir l'étroit moustiquaire. Un pour tous. Et tous pour moi.


Bachil Valy, Gino Ponin-Ballom et Jean-Yves Morel, de nouveaux ténors à Droite
A Droite, c'est une habitude médiatique et une mauvaise attitude journalistique. Quand la presse parle de la Droite, le micro est tendu à Nassimah Dindar, présidente du Conseil général et de l'UDI, Didier Robert, président de la Région Réunion et d'Objectif Réunion, Michel Fontaine, sénateur-maire de Saint-Pierre et président de la Fédération locale de l'UMP, ou Jean-Paul Virapoulé, intarissable sur l'évolution statutaire de La Réunion. Cette "tradition" est en train de changer. Ils sont plusieurs à Droite à vouloir s'imposer.

Il y a d'abord Bachil Valy. Le maire de l'Entre-Deux est sur tous les fronts. Cet inconditionnel d'André Thien-Ah-Koon se démène pour réunir son camp. Il a été à l'origine cette année, de la première rencontre entre Jean-Paul Virapoullé et Didier Robert. Egalement fidèle à Nassimah Dindar, celui qui rassemble les petites communes pour éviter qu'elles soient broyées par l'acte III de la Décentralisation, participera aussi à la création d'un autre courant à Droite (avec Jean-Paul Virapoullé). Ce sera alors le cinquième.

Gino Ponin-Ballom officialise lui, demain, le quatrième courant à Droite. L'objectif est le même. Avoir la légitimité et la crédibilité pour discuter d'égal à égal avec l'UMP, Objectif Réunion et UDI d'abord à Saint-Denis pour les Municipales, puis pour les Régionales 2015. Pour ce faire, le conseiller général de La Montagne veut profiter des troubles, des hésitations et des incertitudes qu'il y a entre les différents ténors pour proposer et imposer son parti, Rassemblement Respect Réunion.

Jean-Yves Morel, responsable de l'UDI à La Possession, en assez lui aussi des tergiversations de la Droite sur le plan départemental. Lui aussi veut une position claire et une feuille de route précise pour les Municipales 2014 et les Régionales 2015. Le conseiller municipal d'opposition possessionnais a donc changé de stratégie. Il ne va plus attendre un consensus mou ou des soutiens souvent aléatoires, pour avancer. La situation politique à La Possession, à neuf mois des Municipales 2014, semble lui donner des ailes...






      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit