sak ifé nout jordu ék nout demin

Avis défavorable du CNPN : la Région doit cesser d’entretenir des illusions sur la route du Littoral


Édito
Vendredi 12 Juillet 2013

C’est sans surprise que l’Alliance a pris connaissance, dans la presse, de l’avis défavorable rendu par le Comite National de Protection de la Nature sur le projet de nouvelle route du littoral. Dans le prolongement des critiques déjà émises par le Comité régional, l’avis négatif du Comité national confirme les graves atteintes à l’environnement porté par ce projet.


Avis défavorable du CNPN : la Région doit cesser d’entretenir des illusions sur la route du Littoral
Cette haute autorité composée d’experts incontestables en matière d’environnement apporte un cinglant démenti aux affirmations lénifiantes du président de Région : Didier Robert avait tenu il y a quelques semaines une conférence de presse pour dire que le projet de la route du littoral est un projet « exemplaire » en matière environnementale; et dans une interview à la presse le 12 juin dernier, il affirmait que « tous les feux sont au vert pour que les travaux démarrent en septembre». Avec l’avis de la CNPN, on peut dire que les feux sont passés à l’orange et dans un délai qui se rapproche de plus en plus, ils  risquent de passer au rouge.

L’avis de la CNPN constitue un élément important qui sera pris en compte par le ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, lequel doit rendre sa décision dans les prochaines semaines. La Région pourrait être contrainte de modifier la configuration actuelle du projet.

Ces différents éléments montrent les insuffisances du projet élaboré par la Région. Ils risquent d’avoir un impact sur le calendrier annoncé par la Région et également sur l’impact économique et  sur le cout du projet. Or, l’examen des documents budgétaires actuels montre que du fait de sa gestion, la Région s’est placée dans l’incapacité de soutenir durablement le financement du projet.

L’accumulation de ces obstacles confirme la justesse de notre position sur ce projet. La Région doit en tirer les conséquences, cesser d’entretenir des illusions et ne pas tromper les Réunionnais.

L'Alliance



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par personne le 12/07/2013 10:17
Oui, force est de constater que l'alliance and Co font de la politique politicienne sur le dos de Réunionnais.
Ces gens là n'ont qu'un seul but, accaparer le pouvoir peu importe les moyens. S'il fallait vendre partiellement notre territoire, voire notre population pour assouvir leurs ambitions, ils le feraient sans vergogne.
Après avoir eux-mêmes, porté ce projet par le passé, aujourd'hui, dans l'opposition, ce même projet ils le combattent... Ils n'ont qu'un seul objectif le pouvoir, le pouvoir absolu, tout le pouvoir.
Ces gens nous prennent vraiment pour des demeurés...
Depuis 1974 ils nous promettent des solutions pour cette route du littoral. Une fois élu rien... Une fois élu on s'arrange et on arrose les copains en gérant de mains de maître la route la plus chère et la plus juteuse de France...
Toute leur énergie a toujours été mise dans le combat de l'adversaire au détriment des Réunionnais ...
Imaginons ces mêmes pratiques pour la route des tamarins ....
Que serait devenue la route des tamarins si le Président Lagourgue, qui était à l'origine de ce projet, avait agit comme vous ?
Que serait devenue cette route des tamarins si la droite, une fois dans l'opposition, avait réagit comme vous ?
Ce n'est votre contribution en termes de questionnement nécessaire á la conception et aux contraintes que je dénonce, mais bel et bien votre finalité et votre méthode.
Je dénonce cette méthode qui consiste á entraver l'adversaire tout en oubliant les usagés et le pays .
Je dénonce cette méthode politique que je croyais révolue.
Les Réunionnais vous tiendrons pour responsable si ce projet devait capoter ...

2.Posté par Jean-Claude OTTO-BRUC le 12/07/2013 18:16
L'avis du CNPN correspond très précisément à celui du FRONT NATIONAL, tant sur le plan environnemental, qu'économique. Ce projet-fou ne doit pas voir le jour, sachant que d'autres solutions existent, en restant sur terre, en réduisant les coûts, en portant moins préjudice à l'environnement, en donnant beaucoup plus de travail aux Réunionnais et enfin en conservant le bénéfice de la manne financière engendrée par ces longs travaux au développement de la Réunion. Notre projet a été plébiscité par plusieurs entrepreneurs Réunionnais lors de sa présentation en février 2012 devant les professionnels concernés ayant consulté le registre d'enquête publique de novembre 2011. Ce projet permet en effet de remettre en service l'ensemble des camions et tracto-pelles qui dorment actuellement dans nos entreprises moribondes depuis la fin de la route des Tamarins, au lieu de faire appel à des multinationales qui rapatrieront tous les bénéfices vers un paradis fiscal. Quand les médias organiseront-ils une table ronde utile autour d'un sujet qui ne peut laisser aucun Réunionnais indifférent ? Jean-Claude

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit