Avis défavorable du CNPN : la Région doit cesser d’entretenir des illusions sur la route du Littoral


Édito
Vendredi 12 Juillet 2013

C’est sans surprise que l’Alliance a pris connaissance, dans la presse, de l’avis défavorable rendu par le Comite National de Protection de la Nature sur le projet de nouvelle route du littoral. Dans le prolongement des critiques déjà émises par le Comité régional, l’avis négatif du Comité national confirme les graves atteintes à l’environnement porté par ce projet.


Avis défavorable du CNPN : la Région doit cesser d’entretenir des illusions sur la route du Littoral
Cette haute autorité composée d’experts incontestables en matière d’environnement apporte un cinglant démenti aux affirmations lénifiantes du président de Région : Didier Robert avait tenu il y a quelques semaines une conférence de presse pour dire que le projet de la route du littoral est un projet « exemplaire » en matière environnementale; et dans une interview à la presse le 12 juin dernier, il affirmait que « tous les feux sont au vert pour que les travaux démarrent en septembre». Avec l’avis de la CNPN, on peut dire que les feux sont passés à l’orange et dans un délai qui se rapproche de plus en plus, ils  risquent de passer au rouge.

L’avis de la CNPN constitue un élément important qui sera pris en compte par le ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, lequel doit rendre sa décision dans les prochaines semaines. La Région pourrait être contrainte de modifier la configuration actuelle du projet.

Ces différents éléments montrent les insuffisances du projet élaboré par la Région. Ils risquent d’avoir un impact sur le calendrier annoncé par la Région et également sur l’impact économique et  sur le cout du projet. Or, l’examen des documents budgétaires actuels montre que du fait de sa gestion, la Région s’est placée dans l’incapacité de soutenir durablement le financement du projet.

L’accumulation de ces obstacles confirme la justesse de notre position sur ce projet. La Région doit en tirer les conséquences, cesser d’entretenir des illusions et ne pas tromper les Réunionnais.

L'Alliance