sak ifé nout jordu ék nout demin

Attaque de requin sur le spot de surf de la Gauche de Saint-Leu


Citoyen
Jeudi 23 Juillet 2015

(Hier) à 14h, une attaque de requin s'est produite aux abords du spot de surf de la Gauche de Saint-Leu, dans un secteur où les activités nautiques sont interdites par arrêté préfectoral. La victime, un surfeur âgé de 45 ans, présente une plaie sérieuse au bras droit. Consciente, elle a été prise en charge par le SMUR et transporté à l'hôpital de Saint-Pierre. Son pronostic vital n'est pas engagé à ce stade.


Attaque de requin sur le spot de surf de la Gauche de Saint-Leu

Le plan d'eau a été évacué à la demande du CROSS, les services du SDIS et de la brigade nautique se sont immédiatement rendus sur place.

La procédure post-attaque telle que prévue dans le dispositif réunionnais de gestion du risque Requins a été activée par le Préfet de la Réunion. Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque. Le comité régional des pêches, en charge de sa mise en œuvre, mobilise actuellement des navires de pêche professionnelle, afin de mettre en place des dispositifs de capture, puis se relayer sur le secteur.

Le Préfet rappelle une nouvelle fois que La Réunion est exposée au risque requin, plus particulièrement en période d'hiver austral. Un arrêté préfectoral est en vigueur afin d’interdire les activités les plus exposées au risque requin, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, en dehors du lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal. Le respect de cette mesure est essentiel pour préserver la sécurité des usagers de la mer. Chacun d'entre nous doit prendre conscience de la réalité du danger et ne pas s'exposer au risque encouru.

Cet accident survient alors que plusieurs mesures opérationnelles de pêche ciblée, de surveillance des activités nautiques et d'aménagement de zones d'activités nautiques sont engagées pour prévenir le risque requin. Seule la mise en œuvre de ces mesures financées par l’État, le conseil régional et plusieurs communes permet d'envisager une reprise progressive des activités nautiques sécurisées et encadrées au sein de zones d'expérimentation opérationnelle précisément délimitées par les maires.   

--
Service de la communication interministérielle
de la préfecture de La Réunion
Saint-Denis de la Réunion




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 23/07/2015 09:05
Là napi pou ézité, vue les attaques sauvages des requins du coté se Sinle, çà nou rappelle tristement ce qui s'est passé dans l'histoire de notre pays, quand une "bande de sauvages" s’attaquaient "aux bonnes gens" de Sinle, ces tueries ne doivent pas nous laisser indifférents. Il faut immédiatement créer des brigades de Mussard pour chasser ses sauvages requins, et une prime récompensera les chasseurs pour - chaque oreille coupée, pardon mwin la tronpe de périyod, mi voulé dire pou sake nazware rapportée par les chasseurs, merde mi voulé dire par lo bann pésèr...

2.Posté par Auguste le 23/07/2015 09:47
Je voudrais savoir si j'ai bien tout compris de ce que tu as dis, alors je me permet de le reformuler "à la française". Tu me diras si c'est juste.

"Là, l’hésitation n’a plus raison d’être !
Au vue des sauvages attaques de requins qui se passent du côté de Saint-Leu, nous ramenant au fond de notre histoire Réunionnaise quand les « hordes sauvages » s’attaquaient « aux bonnes gens » de ce même quartier…

Il nous faut nous mobiliser, ces tueries ne doivent en aucun cas nous laisser indifférents.

Il faut immédiatement recréer des « brigades Mussard » pour chasser ses sauvages requins.

Une prime sera donner en récompense aux chasseurs pour :
- chaque oreille coupée, pardon, ma langue à fourché, je me trompe de période, je voulais dire pour chaque nageoire rapportée par les chasseurs, je voulais ici parler de pécheurs…"


* Par "brigades Mussard" tu veux sans doute parler des chasseurs de Noirs de l'époque de l'esclavage…


3.Posté par Bayoune le 23/07/2015 10:31
Ekzak, ou konpran biyin lo kréol, mé i fo prann o 2ème degré. Ou la sandoute romarké lé giyemé, sà osi i vé dire sate i vé dire, vu le climat actuel. I fodré ke so bann domoune ataké, i krée in brigade, petè pa Mussard, mé ou nora romarké dann listwar, se sont les ancêtres qui ont vaincu les esclavagistes, et il y a eu officiellement une abolition de l'esclavage, lé pa Sarda la kass la sinn, mé sé biyin la révolte des esclaves, justement Saint Leu y a largement contribué avec Elie, malgré le traite Figaro. Noute bann rokin patriotes auront, comme les esclaves d'hier raison de cette faune envahissante koté Sinzil'land, Sinle zordi. Ou krwa pa! ?

4.Posté par mi connaît mon l''''histoire le 23/07/2015 14:12
Rien à voir avec le sujet,(les requins) mais précision utile:
Révolte de Saint-Leu: 1811 (les Anglais occupent l'île)
Abolition de l'esclavage : 1848. Décret pris par le gouvernement de la République française. ( 37 ans après la révolte de Saint-Leu.)
Quelle est la part de la révolte dans la prise de ce décret?

5.Posté par Bayoune le 23/07/2015 20:22
Post 4 la pa u solman novanb 1811, la vie des esclaves était une lutte quotidienne, un combat de tous les instants pour leur survie. Mi arpète la pa Sarda la kass la sinn lesklavaz la Réniyon, la pa Verzès èk Lepervanche la dékolonize la Réniyon an 1946.

6.Posté par Vivien Durieux de CHARLES MAGNE de SAINT LOUIS ,DONNADIEU²DIEUDONNE² le 23/07/2015 20:43
Attaque de requin le 23.07.15,parlons requins de LA RAIE PUBLIQUE esclavagiste et de NAPOLEON qui a réintroduit l'esclavage,car Louis XVI de BOURBON le 4 février 1776 a rédigé la déclaration abolition de l'esclavage et a financé, coûtant 1.6 budget annuel de la France, le 4 juillet 1776, l'indépendance des 13 colonies W.A.S.P.P, White,Anglo,Saxon,Protestant People,esclavagiste , sous JEFERSON .L.O.L adulé par "Hussein,Barack O-BOW-NOIR BLANC traite à LA FRIC qu'il a fait bombarder " ,dixit Feu Mohamed KADHAFI a signé son arrêt ,de mort comme Louis XVI de BOURBON.

Les attaques de requins sont dus à la corruption,de constructions illégales,de RESTOS ILLEGAUX, rejettent leurs poubelles et de réseaux d'égout qui fuient ,comme à BOUCAN, avec la corruption de MATIGNON,JOSPIN,& VALLS, place LA REUNION au centre du PACIFIQUE, où il' y moins d'attaques de requins. Mais l'animal qui tue le plus d'hommes sont "CES MALADES QUI NOUS GOUVERNENT", dénoncés par Pascal de SUTTER, Lyndon LAROUCHE, Jean-Marie LE PEN accuse les RG ,FAUX ATTENTATS ISLAMISTES de PARIS .Surfez sur "AMADADY COULLIBALY MENOTTE" , abattu par 2 gendarmes du "RAID TUE NET" dit la PUB,…

7.Posté par mi connaît mon lhistoire le 24/07/2015 09:33
ou peut arpète comme vi veut, n'empêche c'est Victor Schoelcher membre du gouvernement provisoire de la 2ème République qui a grandement oeuvré pour l'abolition de l'esclavage. Mais seulement y fait ch...reconnaître que c'est un zoreil l'a fait ça.
Y faut pas refaire l'histoire comme y arrange à ou camarade! Si band' boug gouvernement l'avait pas fait rien, l'abolition n'aurait arrivé un jour, mais beaucoup plus tard, vu l'opposition des propriétaires de l'île. Lé comme pou Sarda, lé facile critiquer, demander pouquoué li la tardé pour annoncer l'abolition; Qoué zot n'aurait fait à sa place? Li l'a prépare le terrain, et y faut reconnaître que tout l'a bien s'passé, contrairement aux Antilles. Les historiens y dit ça, moin té pas là , à ou non plus.Lé facile, après dire , ouais, l'avait la coupe pou finir... li l'a fait un discours paternaliste ....l'a indemnise propriétaires...etc Remette à zot dans le contexte de l'époque!

Je n' enlève rien à ce que vous dites sur les conditions de vie des esclaves, mais je pense plutôt aux marrons qui vivaient dans des conditions vraiment difficiles et qui les supportaient par amour de la liberté. Ils ont tout mon respect.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers