sak ifé nout jordu ék nout demin

Annette à contre courant


Citoyen
Mercredi 5 Août 2015

Il y avait de quoi avoir honte, déjà, d’être Dionysien à la Cérémonie d’ouverture des jeux des Iles. Alors que chacun s’est mis sur son 31 pour faire honneur à sa délégation sportive, et aux 4 ans d’efforts, de sueur et de travail qui ont précédé cette Cérémonie, le maire de la plus grande ville de La Réunion n’a rien trouvé de mieux dans sa penderie qu’un t-shirt trop petit à l’effigie du drapeau réunionnais. Et en plus, Zilbèr arbore un slogan : « la victoire est capitale », en contradiction avec l’esprit olympique symbolisé par la phrase de Pierre de Coubertin, « l’important est de participer » ! Déjà, on pouvait voir que le maire de St Denis était à contre-courant.


Pauvre Zilbèr Anèt

Et ça ne s’est pas amélioré par la suite ! Après le bras-de-fer ou le doigt d’honneur (chacun choisira) du Gouvernement français aux Comores et le boycott des jeux par les Comoriens, les organisateurs décident d’interdire tout drapeau et tout hymne nationaux. La décision fait scandale dans tous les pays participants. A La Réunion, symboliquement, Nassimah Dindar se drape de « bleu blanc rouge » et chante la Marseillaise avec Mathieu Dafreville, judoka en or.

Et pendant ce temps… Pendant ce temps, le fils du maire (par ailleurs directeur de son cabinet) dans les tribunes (à croire qu’être directeur de cabinet laisse pas mal de temps libre à la mairie) balance de droite et de gauche le drapeau réunionnais que son patron de papa lui a remis. Je n’ai rien contre le drapeau réunionnais. Mais ce jour-là, l’enjeu était autrement important : il fallait dénoncer la décision idiote des organisateurs, et dire à tous les sportifs participants qu’ils ont le droit d’être fiers d’être Français, Seychellois, Maldiviens, Mauriciens, Malgaches (et Comoriens) et que nul ne peut les priver de ce droit. C’est d’ailleurs ce que dit aussi le public présent dans tous les stades en chantant la Marseillaise a cappella.

Ben non, chez les Annette père et fils, on est, une fois de plus, à contre-courant !  Quand on dénigre notre hymne et notre drapeau, ce que les Réunionnais attendent, c’est une manifestation forte de nos politiques pour les revaloriser, pas pour au contraire, les rabaisser davantage, en faisant comme si de rien n’était ! Ce n’est d’ailleurs pas le drapeau réunionnais dont se sont spontanément saisis les athlètes de notre île, mais du drapeau français. Prenez en leçon, M le Maire !

JCM



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Axel ZETTOR le 06/08/2015 09:23
A JCM, pourfendeur de Gilbert Annette et grand supporteur de la Droite, je précise que la REGION présidé par Didier Robert et le Conseil Départemental dirigé par Nassimah disposent de leurs représentants au Comité d'organisation de ces Jeux. Ont-ils agi sans se référer à leur chef respectif dans la décision.

2.Posté par @ Mytho le 07/08/2015 04:45
C ki Zilbèr Anèt ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers