sak ifé nout jordu ék nout demin

Anne CHEYNET, FONTAINE


Culture - Kiltir
Samedi 4 Septembre 2021

BIOGRAPHIE


Anne CHEYNET, FONTAINE

 

 

Naissance le 23 août 1938 à Saint-Denis

Après la mort de son père en 1949, Anne a une enfance difficile.

Après le baccalauréat en 1956, elle fait des études de psychologie à Aix-en Provence .

En 1964, elle revient à la Réunion et travaille comme professeur de lettres au collège puis comme institutrice.

De 1964 à 1973 elle milite au FJAR (Front de Jeunesse Autonomiste), puis au groupe Témoignage Chrétien et au Front Culturel Sud

Révoltée par la pauvreté et l'illettrisme, elle s'engage dans la politique, voyage, enseigne à Madagascar et à Paris.

Elle revient à la Réunion et prend un poste d'institutrice en Maternelle jusqu'en 1986.

En 1974 elle collabore à la revue Fangok, brochure contenant des poèmes, contes et des réflexions théoriques.

Elle intervient dans les écoles comme conteuse.

Elle est membre de l'Association des Enseignants Documentalistes de l'Éducation Nationale de la Réunion.

 

 

 

La place de son œuvre dans la littérature

« Depuis mon enfance, j'ai compris le sens du mot poésie car j'aimais les beaux poèmes, le langage secret de leur musicalité.. »

Anne Cheynet faisait partie du cercle d'amis d'Alain Lorraine et l'admirait beaucoup : « un auteur qui porte l'âme réunionnaise...le poète né avec un souffle poétique ».

Elle a fait beaucoup de lectures de ses poèmes dans les médiathèques ou sur youtube : « J’ai retrouvé cette sensation quasi mystique en disant ses poèmes. Car cette poésie est souvent prière.... »

 

Les Muselés (1977) est considéré comme le premier « roman réunionnais » le récit de vie d'une certaine classe sociale, celle des déshérités, celle des travailleurs exploités, méprisés, assistés, muselés par l'alcoolisme et l'analphabétisme et qui se battent pour survivre.

 

Son écriture en décrivant les réalités sociales exprime la contestation sociale et politique, revalorise la langue créole et la dignité des pauvres et la classe dans la catégorie des écrivains engagés.

 

Histoires du haut Pays (2014) inspiré des légendes créoles que racontait son père et des veillées traditionnelles avant l'arrivée de la télévision.

 

« Je suis nudité fouettée

agenouillée

écrasée sous le temps

de calendriers au quadruple rythme »

(Extrait de Mots - Matanans et Langoutis,1972)

 

Anne Cheynet, écrivain engagé, exprime sa révolte devant l'exploitation d'une certaine classe sociale qui n'a pas droit à la parole, toujours victime d'injustices.

 

 

« Ce soir je parle toute seule dans ma petite case ; dehors le vent souffle, une sorte de vent de cyclone qui secoue la porte, pénètre par les trous. De temps en temps le gosse pleure ; il doit avoir froid. Bien sûr, il est nu. Tout son linge est déchiré, tant de fois, je l'ai raccommodé que c'est devenu impossible. Jusqu'à la couverture qui est trouée. »

(Extrait du roman Les Muselés, L'Harmattan,1977)

 

Bibliographie

-Les Muselés- roman- L'Harmattan-1977

-Exposition de tableaux + textes : « D'une écriture à l'autre »-1985

-Tèr tout koulèr, poème pour la terre multicolore-poésie-vol 1-Ravines des Sables ADMV, 1992

-Matanans et Langoutis-Presses REI-1972

-Kabar pour un petit chêne-Édition des 2 mondes-1997 (écrit avec des enfants de Montvert)

-Rivages maouls, histoires d'Annabelle- récit-vol. 1-Éditions Océan-1994

-Dans l'Espèrbardzour- contes et légendes de la Réunion- 2004 livre audio, pages d'enfance et Bassin Bardzour

-Petite source-Editions Orphie-2014

-Histoires revenues du Haut Pays, contes de son enfance-Editions Surya, 2014

 

Discographie

-Kiasec-2001

-Contes d'Hellènes : contes en créole, de la mythologie grecque, pour adultes, 2002

-L'Espèrbardzour : le bassin bardzour, la légende de la Vierge Noire, pages d'enfance, 2004

 

 

 

Parenthèse poétique


 

Mots

Rendez-moi mon âme

Regarde-moi

Je suis robot verni

Séché d'un souffle boréal

avec une couche sourire de mercis

 

Je suis nudité fouettée

Agenouillée

Ecrasée sous le temps

De calendriers au quadruple rythme

Moi je n'ai pas de printemps

Depuis longtemps

Trop longtemps

 

Rendez-moi mon âme

Regarde-moi

Je suis putain vendue

Sur les marchés des blancs

je suis main tendue

Regards mendiants

Regarde-moi bien

Je cherche mon âme

 

Que je ne voie plus

Dans les miroirs

Les yeux vides

Et la robe d'étrangère

Que je ne sente plus

Dans ma chair

ce puzzle blessure

Ce dire désorienté

 

Je veux dire

Avec mes mots

le désir-souffrance

Fendu en moi

La révolte-boulet

Qui alourdit mon cœur

La tendresse chaude

Qui ne coule plus

Vers qui vers quoi

Pourquoi

Je n'ai pas pu dire

Je ne sais plus dire

mes lèvres bâtardes muselées

Je cherche mes mots

Ne casse plus mon âme

Venue du cœur de ma Fournaise

 

La coulée magmatique

Détruira les fers

Brûlera les miroirs

Aux rythmes géants des palmiers

Au vent de cyclone

 

Je chasserai la douleur

Et le ballet scintillant

De mes pioches de mes sabres neufs

En éclairs violents

 

Zébreront le temps

Le temps de l'esclave

Briseront le faux l'en trop

Avec mes mots

Je te fais peur

 

(Anne Cheynet)


Eric Boyer



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 10:30 Confidences de Patrick PERSÉE

Lundi 13 Septembre 2021 - 11:38 Gilber AUBRY