sak ifé nout jordu ék nout demin

Aline Murin Hoarau : L'opposition constructive de Sainte-Suzanne


Citoyen
Mercredi 15 Avril 2015

Un exercice difficile pour Aline Murin Hoarau, élue de l'opposition qui tente une nouvelle voie de la construction entre l'immobilisme de Daniel Alamélou accompagné de ses militants criards et une majorité à la recherche de solutions pérennes.


Intervention de Aline Murin Hoarau sur le budget présenté mercredi 15 avril en Conseil municipal à Sainte-Suzanne.

"Un budget en difficulté, il est urgent d'apprendre à gérer autrement


Monsieur le Maire, Mesdames Messieurs
J'ai examiné avec beaucoup d’intérêt le budget primitif que vous proposez pour l’année 2015.

C’est un budget en difficulté qui est présenté là.

C’est un budget pensé à la manière d’hier, quand la manne en provenance de la France continentale était généreuse. Et ce n'est plus le cas.

Mais comme vous le constatez vous même la donne à changé, et pas de notre vouloir mais bien de celui de ce gouvernement socialiste aux ordres de la finance européenne.

J’ai bien pris en compte la nouveauté qui est que la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) sera divisée par deux en 2017.
En 2015 la baisse de la DGF est de 554 000€.
Les recettes dépassent les dépenses de 975 000€ alors que le capital des emprunts est de 2 220 000€.


Il faudra apprendre à compter autrement.
Les règles du jeu du bouclage de budget a changé.

Les recettes de la commune sont en baisse, et un déséquilibre avec les dépenses que vous prévoyez s’est créé.
Ce qui veut dire que vous allez faire appel à des emprunts pour financer déjà le capital de l’emprunt.

Et les banques vont -elles encore vous faire confiance?
Pour les investissements comment allez-vous procéder ?

Vos choix montrent bien la volonté de procéder à un redressement budgétaire.
Mais les moyens déployés restent timides. Il nous faut faire d’avantage d’économies en dépenses de fonctionnement.

Comme je vous dis pour les OB, diriger c'est choisir Monsieur le Maire, c'est prioriser pour continuer à répondre au bon fonctionnement de cette municipalité. 

La rigueur qui nous est imposée par ce Gouvernement , soutenu par certains collègues, doit se retrouver dans l’effort équitable qu’il sera nécessaire d’imposer aux contribuables, aux usagers et à nos partenaires tout en laissant une place à la solidarité.

Nous devons aussi faire appel aux privés qui ont aussi leur place dans la réalisation de la chose publique.

Le constat Monsieur le Maire : c’est la première fois qu’un gouvernement brise le pacte de stabilité qui liait l’État aux collectivités et cela avec un désengagement sur une période annoncée de quatre ans.

Faire mieux avec moins, c’est ce que les marrons ont réussi en leur temps.
À nous d’être inventif à notre tour…
Le temps du dire est terminé. Il est maintenant le temps de l'action
Il y a urgence aujourd'hui face aux difficultés du temps à agir pour La Réunion.
Manifestement, nous arrivons au bout d'un système qui atteint ses limites.

Nous devons tous aller vers un projet Réunionnais fait par les Réunionnais.
Comme l'a souligné le Président de Région Didier Robert , notre émancipation doit permettre aux acteurs locaux et aux Réunionnais de peser davantage sur les décisions.

L'objectif c'est La Réunion."

INFO REUNION



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par libertin le 16/04/2015 22:42
c'est vrai les militants de l'opposition étaient criards insultants envers Mr le Maire, sachez que dans un conseil municipal il faudrait interdire des militants de l'opposition qui profèrent des injures à Mr le maire, et quoi qu'il en soit, les élections sont terminées , reste à venir les Régionales en Décembre

2.Posté par LOLA le 16/04/2015 22:49
Pourquoi Mr alamelou cherche t-il toujours la p'tite bête? et en plus il ne lui reste que 5 membres à peine...tous lui ont fui comme la peste! et aussi quelques militants rescapés criant et proférant des menaces dans la salle du conseil municipal devantles journalistes! quelle pudeur en vous!!

3.Posté par soledad le 16/04/2015 22:52
au fait est ce qu'il s'est inscrit au Pôle Emploi depuis qu'il a été déchu de ses fonctions de conseiller? il ne lui reste plus rien comme fonction ! KITOUNI !lol même (…) la barrée lol ! pu bon là !!

4.Posté par CARPAYE J LOIS DE LA MARINE le 17/04/2015 08:21
heureusement qu il y une opposition forte dans cette commune pour que se MAIRE NE fait pas du n importe quoi cest pas comme ses élus de la MAJORITÉ télé commande a chaque conseil
ET SACHEZ QUE LA DÉMOCRATIE A EXISTE ET EXISTERA TOUJOURS SAUF POU VOUS COMMUNISTE
LA FRAUDE VOUS RATTRAPERA UN JOUR

5.Posté par Miss Sainte Suzanne le 18/04/2015 00:50
La defaite ne fait pas bon ménage avec lui, il veut être calife à la place du calife et ne l'entend pas de cette oreille , à chaque validation de projet, il s'abstient montre sa colère ainsi que son équipe , il veut gouverner mais s'il a été ejecté a toujours des idées en tête juste pour emerder le monde, et bien nous la population de ste suzanne on ne veut pas d'un individu qui a la haine, qui pense qu'il connait tout et à force d'emmerder les gens il se retrouve sans personne à part son cousin !Moi je dis lors d'un conseil unicipal même si on ne partage pas les mêmes idées il faut ecouter lorsque le maire prend laparole et surtout ne pas ressasser les erreurs du passé comme le fait Mr grondin Antonio qui ne fait sortir que des bêtises et nullités! la honte pour un élu de l'opposition, revoyez votre copie avant de critiquer la municipalité!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN