sak ifé nout jordu ék nout demin

Aline Murin Hoarau : Avec les travailleurs


Invité(e)
Mercredi 22 Mai 2013

Les deux conflits sociaux récents qui ont secoué La Réunion, à Sainte-Suzanne et au Port, montrent bien la précarité des travailleurs dans notre monde économique. Le soutien de tous les Réunionnais est nécessaire pour défendre et améliorer nos conditions de vie.


Le conflit des dockers semble être mieux soutenu qu'a été celui des employés de Carrefour. 
 
Dommage que Monsieur le maire n'ait pas été informé des quinze jours de grève des employés de Carrefour à Sainte-Suzanne. Sinon je pense que son soutien aurait été dans la presse comme pour les dockers au Port et devant la Préfecture à Saint-Denis.
 
Sainte-Suzanne une ville abandonnée ?

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par bill le 22/05/2013 09:22
MERci aline, c ou le soveur tu as débloqué carfour la mi sava fé mon course!!!2014 tu viendra nou sové hein tu viendra di!!!

2.Posté par J.Claude Barret du MAR le 25/05/2013 22:34
Aline, mwin lé dézolé dir aou, mi san oute ti kou patte pou lo maire Ste Suzanne, sà i vé pa dire li mérite pa, mé an tan konkirante dirèk, oulé inpé mal plasé. Lé vré "lo kamarade" Gironcel noré pi fé in lefor, pou soutenir, fizikeman noré té tro domandé, mé fé in ti papiyé dann la prèss, noré té biyin yu par lé travayèr. Enfin brèf li té pa là, li té pa là, fini èk sà, li la swzi son bann o Port.
Mi azout sesi, pou awar asisté à in lagresiyon verbale du délégé CFDT commerce, li lavé tèlman pèr perde la direksiyon du mouvman dé travayèr, li la rozète la sinn solidarité té antrin monté fé koté lé gréviste, navé minm la C.Mac té là, domoune t i sorte Tampon, St Pierre, Lo Joel Daleau la rozeté en prétendant que " c'était ma grève, mes grévistes, et mes syndiqués CFDT, Messieur, mi kotione pa zote solidarité" épi 4 zour après li la sine un protocole de fin de conflit des 15 jours de grève pou 3€ de plus de ce qui était déjà convenu d'après Amaury de Lavigne le directeur. Lo boug la CFDT lé kanminm for, li larivé fé krware bann travayèr zot la ginye 46€. Ce serait bien si lété vré, mais la déception sera grande à la réception des bulletins desalaire. Ne pas oublier que la CFDT était l'un des syndicat qui a signé l’ANI, un accord avec le MEDEF et le gouvernement pour donner plus de liberté aux patrons pour exploiter les travailleurs. La CFDT roulerait-elle pour le patronat, i yarsanb inpé... bé isi la fé parèy

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger