sak ifé nout jordu ék nout demin

ASSEZ TAZE ANOU EK ZOT LEGALITE REELLE !!!


Citoyen
Mardi 17 Janvier 2017

Kosa sà i vé dire ?
Et si l’enfer était pavé de bonnes intentions…


A PROPOS DES VŒUX DE MADAME LA MINISTRE DES OUTRES MERS PARUS DANS LA PRESSE

ASSEZ TAZE ANOU EK ZOT LEGALITE REELLE !!!
« Le Projet de Loi Egalité Réelle Outre-mer que je défends au Parlement sera quant à lui peut-être la dernière loi à être votée lors du quinquennat ». 

Et si ce projet n’était qu’un leurre pour abuser encore un peu plus des colonisés du reste de l’empire colonial  « la France d’outre Mer » ?

Le projet de loi relatif à l'égalité réelle Outre mer, semble être une machine de guerre contre nos peuples L'essence de ce projet de loi réside dans son article 1er qui stipule: «Dans un objectif d'égalité réelle, la réduction des écarts de développement que connaissent les populations d'outre mer au sein du peuple français constitue une priorité de la nation». 

Jusqu'à la révision constitutionnelle de mars  2003 dans le cadre de laquelle ont été rédigés les articles 73 et 74, nous étions considérés comme «peuples» ayant droit ipso facto à leur autodétermination. C'est par exemple sur la base de cette reconnaissance que, au titre d'«originaires» des peuples de Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, nous avons obtenu une bonification pour permettre à nos enseignants d'être prioritaires sur ceux de France. Ce qui n’empêche pas les gouvernements néo-colonialistes français, de toujours vouloir déporter nos jeunes stagiaires dans les banlieues et  difficiles sans âme. 

Devenus depuis 2003 «populations » au  sein du peuple français, la notion d'originaire liée à celle de peuple est devenue anti constitutionnelle. Nos acquis en termes de priorité d'emploi et de Congés bonifiés sont amenés à constitutionnellement (français) disparaître. Et ce projet de loi prétend nous priver à vie de notre droit à l'autodétermination.
Plusieurs analystes ont observé que les rares propositions du rapport LUREL (préparatoire au projet de loi) destinées à nous protéger au nom de nos «spécificités» en ont été écartées. Exit la proposition n° 5 qui proposait  «d'élargir les possibilités de la notion d'adaptation pour mieux tenir compte des handicaps permanents, des caractéristiques et contraintes particulières des départements d'outre mer», de même que la proposition n°24 préconisant une préférence  locale accordée aux TPE et PME pour un tiers des commandes publiques. En clair, ce projet de loi prévoit de sacrifier les entreprises de nos pays au profit des entreprises françaises, européennes  et des multinationales. Ce projet totalement assimilationniste, a sans doute conduit à la démission de la ministre Pau Langevin. Comme quoi l'enfer peut être pavé de bonnes intentions  en nous cachant les mauvaises bien entendu. Et la ministre des colonies pavoise à coté d’un président déjà mis au rebut électoral.

« Redonner de la fierté aux Outre-mer implique enfin de parachever le combat pour l’égalité réelle. Vous le savez, malgré des politiques volontaristes conduites par l’État, des écarts de niveau de vie importants persistent entre l’Hexagone et les Outre-mer. Ces écarts sont indignes de la République », déclare la ministre des outres mer en présentant ses vœux. Elle et sa clique semblent découvrir que l’égalité promise depuis 1946 avec  la loi scélérate de l’époque n’a été qu’un leurre pour abuser nos populations.

 « Nous sommes cette France plurielle, ouverte sur le monde et généreuse, tolérante et humaniste » déclare t-elle ! » hélas, hélas, le président et l’ex-premier ministre Valls ne démontre pas des signes de tolérance vis-à-vis de l’ humoriste Dieudonné qui continue de remplir les salles de spectacle, tandis que Valls peine à réunir dans ses meetings 200 à 300 personnes et dû même renoncer de se présenter devant les électeurs de Rennes faute de participants !!! Tolérant, vous dites, mais leurs comportements vis-à-vis d’un président, pourtant élu majoritairement aux suffrages universel transpire un total mépris du président élu des USA et de Syrie. Courageux, l’Hollande  se débine de la campagne électorale et laisse l’ingrate place à l’ingrat M. Valls du 49.3 mémorable contre les travailleurs avec la scélérate loi du travail – qui  réjouit le patronat en rétablissant une nouvelle forme d’esclavage du XXème siècle.  A-t-on encore le droit de dire bravo aux sosialopes de ce quinquennat Hollande/Valls  fauteur de guerre… et ses caniches à la Réunion.

Source : Journal AOP de Martinique
Pour le KDAS (Kolèktif Domoune Atèr Solidèr)

J. Claude Barret



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers