sak ifé nout jordu ék nout demin

A Vanessa l’ambitieuse,


Citoyen
Dimanche 24 Janvier 2016

Madame le Maire, suite à votre dernière sortie médiatique, il est nécessaire d'avertir les possessionnais que vous essayez à nouveau de leur faire avaler n'importe quoi.


Ainsi, après avoir offert un pont en or à votre précédente DGS, importée de métropole avec maison de fonction, puis remplacée au bout de six mois, vous voilà à nouveau à la recherche d’un nouveau DGS. Le dernier en date n'aura tenu que neuf mois. Pourtant il semblait être assez compétent puisque c'est lui qui prenait la parole lors des conseils municipaux pour répondre aux questions de l'opposition lorsque vous ne saviez pas quoi dire. Je me souviens pourtant de votre déclaration début avril 2015 ou vous affirmiez avec assurance : « mon seul regret est de ne pas avoir eu, dès le début, un DGS comme j’ai aujourd’hui »

Est-il nécessaire de vous rappeler, qu'en plus de ces deux DGS, vous avez usé trois directeurs des services techniques,  deux directrices des Ressources Humaines,  deux directeurs de CCAS, trois directeurs de la caisse des écoles, deux directeurs de la communication, trois directeurs de l’informatique.

Vous devez comprendre qu'il n'est pas possible de modifier constamment l'administration sans que cela n'ait des conséquences sur le fonctionnement de la commune. Un DGS doit assurer la mise en œuvre du projet politique du maire et de son équipe. Encore faut-il qu’il y ait un projet politique. C’est peut-être là le véritable problème. Il vous aura fallu  2 ans pour « retravailler » un projet initié et bouclé par l'ancienne équipe : la ZAC cœur de ville. La seule chose qui est indéniable c'est que vous avez un talent en matière de communication et de belles promesses. Par contre, votre gestion économique, sociale et humaine est catastrophique.

En Octobre 2014 vous demandiez déjà à la population d'attendre encore 6 mois  pour vous mettre en ordre de marche. Aujourd'hui, près de 2 ans plus tard, qu'avez-vous accompli ? Où sont les projets de votre campagne électorale ?

En mars 2015, vous agitiez le spectre de la mise sous tutelle. Pourtant 3 mois après, vous votiez  un bilan 2014 excédentaire. Depuis, vous ne cessez de recruter du personnel que vous placardé quelques mois plus tard. Pour votre information, le personnel communal appelle ironiquement cela « tomber sous le coup de l’ordonnance Miranville » et s’amuse à parier sur la durée de l’état de grâce de chaque nouvelle recrue. Je reste persuadé que lorsque l'on est irresponsable, on doit être placé sous tutelle et cela s'applique aussi aux communes.

Mesdames et Messieurs les élus de la majorité, vous qui ne parlez pas beaucoup au conseil municipal. Vous n'êtes pas muselés !  Allez-vous encore cautionner cette gestion complètement délirante et vous rendre complice de ces irresponsabilités ? Aujourd'hui le premier adjoint est excommunié. Demain sera peut-être votre tour.

Dans trois ans, comment justifierez-vous ce bilan pâle auprès de la population ? Relevez la tête. Dites NON ! Oser exister ! C'est l'occasion de donner un signal fort au maire pour dire que vous ne vous êtes pas embarqués dans cette aventure pour ça. Il est tant que chacun prenne ses responsabilités ! Il est temps de crier haut et fort que la commune de la Possession n'est pas un laboratoire d'expérience au service d'une ambition personnelle.

Vincent RIVIERE



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers