sak ifé nout jordu ék nout demin

Yvan Dejean : Les revendications des collégiens et lycéens justifient l'année scolaire climatique


Citoyen
Lundi 27 Janvier 2014

Les manifestations de lycéens prennent de plus en plus d'ampleur. On comprend les protestations contre les conditions de travail dans des classes soumises à des températures insupportables.
Nous traversons une vague de chaleur, avec des températures supérieures à la moyenne saisonnière.


Ces manifestations sont le résultat de décisions de responsables qui ont choisi de faire travailler les élèves et les enseignants en plein été. C'est le contraire de ce qui se passe dans les autres pays, où l'été est utilisé pour les grandes vacances. La Réunion avait connu ce régime avec une rentrée au mois de mars.
 
Depuis quelques temps, la tendance est de diminuer la durée des vacances d'été et d'avancer la rentrée. Cette année, c'est le 20 janvier, et les autres années ce sera encore plus tôt selon le Rectorat.
 
Depuis toujours, le PCR a soutenu les revendications des enseignants regroupés dans l'Ecole réunionnaise, mouvement animé notamment par Raymond Mondon, qui préconisait une année scolaire climatique, compte-tenu de l'inversion des saisons par rapport à la France, et du fait que la période de l'été, des grandes chaleurs, corresponde à la saison des fortes pluies, des cyclones.
Le soutien à cette revendication nous avait attiré toutes sortes de critiques, sans parler d'insultes.
 
Aujourd'hui, la vérité éclate au grand jour. Les enfants disent leur impossibilité de travailler en période de forte chaleur. Or cette situation va s'aggraver, tous les scientifiques prédisent une augmentation régulière de la température due au changement climatique. Ce n'est pas un phénomène ponctuel, il se reproduira en s'amplifiant.
 
Devrons-nous climatiser toutes les classes de la maternelle à l'université, ce qui est contraire à tous les efforts recommandés en matière d'économie d'énergie.
Devons-nous aggraver les émissions de gaz à effet de serre qui renforcent le changement climatique?
 
Ou alors, devons-nous aller vers la solution de bon sens appliquée dans tous les pays du monde: utiliser les périodes de chaleur pour les vacances?
Les faits nous montrent que c'est la seule solution d'avenir.
 
Quand les responsables prendront-ils conscience de ce problème?
Quand organiseront-ils un débat sans parti-pris ni arrière pensée politique avec toutes les personnes concernées: élèves, parents, enseignants?
 
Quoi qu'il en soit, les élèves, collégiens, lycéens ont raison de faire entendre leur voix et la pire des décisions serait de réprimer au lieu d'ouvrir le dialogue avec des jeunes considérés comme interlocuteurs responsables. 
 
Le Port, le 27 janvier 2014 
 
Pour le secrétariat,
Le secrétaire général


Yvan Dejean



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par JClaude Barret MAR/LPLP le 28/01/2014 14:05
Té kamarade, sé biyin ton parti qui a fait de la Réunion un département français, allant même déclarer à l'Assemblée Nationale Constituante " que nous ne connaissons pas de profondes différences qui existent entre nos population et celle de la métropole, il n'y a en effet aucun problème..." repris dans Fanal N° 4, P 3 - parution décembre 2013. Maintenant assumez vos responsabilités vis à vis de la jeunesse réunionnaise qui commence à ressentir les effets de vos trahisons successives dans le temps. Il y a une différence, au moins celle des températures sous les tropiques. Et puis, il faut bien que les Duponts et les Durands puissent rejoindre leurs familles pour les grandes réjouissances familiales de juillet/Août. I fo bann marmaye zordi i domann azot dé konte. Inutile d'essayer de noyer la départementalisation, ce poisson venimeux dans l'océan d'une droite que vous faites sournoisement parti. Ce n'est pas pour rien, si au mépris des masses populaires vous continuer de faire alliance avec des millionnaires - ce qui ne vous change pas tellement avec votre millionnaire rouge-rose à la tête du parti.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers