sak ifé nout jordu ék nout demin

Yvan Dejean : "Le défi d’un nouveau temps !"


Invité(e)
Vendredi 15 Mars 2013

De messieurs Albert Ramassamy et Paul Vergès, sénateurs ; de M. Didier Robert, président de Région à madame Ericka Bareigts, députée ; ou encore de M. Alain Bénard, ancien maire de Saint-Paul, aux acteurs économiques ou intellectuels : tous appellent à un « changement de modèle pour La Réunion ».


Sur les barricades les jeunes aussi ont appelé, à leur manière, à un changement de système. M’est d’avis que chacune et chacun à sa propre idée quant au contenu qui doit être donné au changement. Et il faut constater que, dans le même temps, personne n’appelle à rompre avec la République. Bien au contraire !

Il s’agit plutôt de rompre avec une certaine manière de faire qui, pour l’heure, étouffe les bonnes volontés ainsi que les initiatives capables de recréer du lien social.

Dans ce concert de bonnes intentions j’en appelle aussi à ce changement, maintenant ! C’est-à dire, avant qu’il ne soit, tôt ou tard, trop tard pour colmater les brèches. Les manifestations de ces derniers jours ne sont que le cône d’un volcan…et l’on n’éteint pas les volcans avec des grands mots et des tours de passe-passe.

Venir dire ici qu’il serait alors profitable que tout le monde se retrouve autour d’une table, afin d’échanger et de dégager une plate-forme relèverait, peut-être, d’une certaine naïveté. Je m’abstiendrais de l’écrire... Mais, n’étant pas adepte du discours populiste ambiant, j’ai la faiblesse de croire que cela reste possible, et de croire- encore, que le bon sens est la chose du monde la mieux partagée.

 

En revanche, à titre personnel en tant que Réunionnais, je souhaite contribuer à faire avancer le débat en proposant à l’opinion:

 

  • De réclamer la parole par référendum :

 

- Pour dire par « oui ou par non » si elle souhaite que La Réunion, dans le cadre de la République, dispose de prérogatives propres pour engager un véritable changement.

 

Dans mon esprit il y aurait deux étapes. D’abord une consultation des électrices et des électeurs, sur l’idée même d’un recours au référendum.

 

Puis, en cas d’un « oui », une commission qui réunirait les élus (es), les acteurs sociaux, le monde économique, le monde associatif, les partis politiques, des personnalités qualifiées serait chargée d’élaborer des propositions consensuelles.

 

Ce sont ces propositions qui seraient soumise par voie référendaire à l’ensemble du corps électoral. Cette expérience démocratique novatrice pourrait s’étaler sur un délai de 6 à 8 mois pour un vote solennelle fin 2013.

 

Le dernier mot reviendra toujours au peuple qui dans sa sagesse saura faire, à coup sûr, le bon choix pour lui-même et les générations futures. Plus qu’un pari, c’est le défi d’un nouveau temps.

 

 

 



Yvan Dejean



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par max le 09/03/2013 13:56
Monsieur Dejean. D'abord penser, si vous en ètes capable, à vous relire avant de poster. dans votre exposé les inepties sont légion. Ensuite de quel modéle parlez vous ? Le stalinien ? environ 10 millions de morts ( famine organisée, massacres, déportation...), Celui de la Corée du Nord ? Une population opprimée. Celui de la Chine communiste ? Elle n'a de communiste que le nom. Vous et votre parti le PCR depuis des années ne font que maintenir une partie de la popluation dans l'ignorance pour mieux la manipuler. Vous n'avez plus aucune crédibilité. Alors le modèle que je vous propose c'est celui de la sagesse : retirez vous de la politique

2.Posté par SANSON Franck le 14/03/2013 18:30
Cher Max,

Je constate avec effroi que les clichés ont la vie dure...
On ne peut décemment reprocher à M.Yvan DEJEAN, les exactions commises par le régime de Joseph Staline en son temps, ni celui de la Corée du Nord, pas plus que celui de la Chine communiste et de son guide Mao Tsé Tong. M. Yvan DEJEAN n'était pas né et au surplus n'a peut être pas été mis au courant par ses pairs au parti communiste réunionnais.
La censure de l'histoire, cela existe peut être aussi aussi au sein du PCR !!!... Dans le "doute", nous considérerons donc à son profit, qu'il n'a jamais eu connaissance des faits....:). Et nous admettrons même, à notre corps défendant, que le communisme c'est peut être l'avenir dont veut bien nous parler ce cher M. DEJEAN !...

M. Yvan DEJEAN qui pourrait aujourd'hui vous croire vous et votre parti moribond auquel plus personne ne croit ?... Il n'est besoin que d'observer les gesticulations inutiles, ultime tentative de survie de votre journal "Témoignage" qui ne trouve plus lecteur.
Pourquoi ne pas avoir proposé autrefois, ces idées de "consultations populaires" qui ne proviennent ne vous en déplaise que du peuple lui même, harassé par votre écrasante dictature de la pensée durant des années à la Réunion ?.. .
Vos consultations populaires, on les connait. Elles sont à main levée avec derrière vous le NKVD ou le GPU surveillant discrètement votre définition de la "démocratie".
Vous entêter à porter ce nom de parti (PCR) traduit bien votre situation d'outsider de la politique, de "has been" auquel plus personne ne croit.

Il est trop tard M. DEJEAN, la culture, le progrès, la lumière aussi, est entrée dans les chaumières, je veux dire les cases créoles. Nou l'é plu dan l'fénoir !

"PLUS C'EST GROS...PLUS CA PASSE " , disait votre petit père des peuples Joseph STALINE. plus aujourd'hui apparemment ...

Bonne soirée M. DEJEAN

Votre dévoué,

Franck SANSON

3.Posté par Etienne fondaumière le 16/03/2013 15:20
Très intéréssante initiative M. Y. Dejean.

Je ne vois pas de naiveté dans vos propos. Bien au contraire, vous transmettez vos idées et tentez d'élever le débat.
Si je partage assez l'idée d'un référendum, je pense par contre , sauf à ce qu el'on me démontre le contraire, que 2 référendums c'est trop pour le corps et la vie électorale.

Sur la consultation du peuple sur les grandes options de développement que notre pays doit prendre, je suis par contre entièrement de votre avis. Mais les propositions que l'on demandra au peuple doivent êtres clairs et précises. Les choix à faire sans flou.

Pour cela un large débat entre politiques, acteurs de la vie sociale éco, les associations représentatives des corps de la société doivent se réunir , s'échanger.

Comme vous j'ai confiance au peuple de mon pays, comme vous j'ai confiance aux élus de ce peuple pour dépasser (un moment) les enjeux electoraux immédiats et défricher avec raison et sérieux les pistes possibles pour l'avenir de notre Ïle.

En général ceux qui trainent les élus ou autre dans la boue a longueur de temps sont des extremistes de droites ou des indépendantistes ratés et aigris qui n'ont aucun projet véritable si ce n'est déblatérer et vomir leur haine. Ce sont de toutes façon des "ennemis" du peuple réunionnais au sens où ils rabaissent la capacité et la lucidité meme de leur peuple. Bref des bouffons rances pleins de morve.

Je continuerai pour ma part à suivre vos propositions qui ont le mérite d'elever le débat et de défricher l'essentiel.
Restent à porter les réponses à tout cela....le plus difficile?

4.Posté par SANSON Franck le 16/03/2013 18:18
Cher M. Fondaumière,

Qui peut croire à l'objectivité et à l'indépendance de votre courrier, si délicat si rempli de reconnaissance envers l'article de M. DEJEAN ?!!!..

Pour répondre brièvement à vos affirmations :

1) "Ce sont de toutes façon des "ennemis" du peuple réunionnais au sens où ils rabaissent la capacité et la lucidité meme de leur peuple. Bref des bouffons rances pleins de morve."

Votre dialectique apparaît être totalement celle d'un "Kamarade". Dès lors où l'on vous désavoue, où lorsque que l'on ne pense pas comme vous ou votre parti (PCR), l'on est tout simplement des ennemis du peuple. C'était exactement la méthode stalinienne pour assassiner toute opposition ou velléité de liberté. Comme nous vous le disions plus haut, vous n'avez toujours pas évolué et votre courrier en dit long sur cette impossibilité de mutation et de compréhension des autres et des évènements mondiaux qui se sont déroulés et que vous n'avez toujours pas assimilés. Plus aucun pays ne veut de communistes. Le monde à trop souffert de vos idées destructrices pour l'humanité et la liberté.

2) "Je continuerai pour ma part à suivre vos propositions qui ont le mérite d'elever le débat et de défricher l'essentiel.
Restent à porter les réponses à tout cela....le plus difficile?"

Vous avez eu des dizaines d'années pour élever le débat, avouez que de ce côté là, c'est plutôt raté. Avec un leader réunionnais, ayant participé physiquement à la liquidation d'un démocrate comme Alexis de Villeneuve, adepte de surcroît du népotisme, mais aussi indépendantiste d'un moment pour s'affirmer comme chef incontesté et incontestable du PCR vis à vis d'un PCF trop dictatorial, puis la mise sous tutelle, dans le fénoir de milliers de Réunionnais pendant des années, il reste peu de place pour élever le débat !!! De qui vous moquez-vous ?
Vous affirmer que ceux qui ne sont pas d'accord avec vos idées sont forcément des extrémistes... de droite !.... Que pensez-vous cher M. FONDAUMIERE des extrémistes de Gauche ? Est-ce mieux ? Sont-ils plus honorables? La belle histoire que voilà.

Reprendrez vous un peu de communisme aux municipales?... non merci, sans façon ! Je tiens trop à ma liberté et mon libre arbitre. J'ai le riz et les tôles qu'il me faut. Quant à mes factures d'eau ou d'électricité, elle sont déjà payées !!!

Bon vent à vous messieurs les Apparatchik de la Nomenkatura réunionnaise.

Un Républicain démocrate et qui veut le rester.

Franck SANSON

5.Posté par Dignité, respect pour la démocratie le 17/03/2013 14:13
"Reprendrez vous un peu de communisme aux municipales?... non merci, sans façon ! Je tiens trop à ma liberté et mon libre arbitre. J'ai le riz et les tôles qu'il me faut. Quant à mes factures d'eau ou d'électricité, elle sont déjà payées !!"

Merci pour ce bel éclairage, Franck,
oui trop souvent les élections ont été gagnées sous ce fond de commerce honteux et irrespectueux
On achète les voix et hélas le citoyen tombe dans ce piège.
A Sainte Suzanne, c'était des volailles grillées, bouchons, rhum et témoignages le journal tous les jours dans les boites
Oui le changement, nous le voulons mais plus avec le PCR qui nous a trahi et menti , rendons le pouvoir au peuple

6.Posté par etienne Fondaumière le 17/03/2013 18:09
...?
Un élu sur son blog fait des propositions.
Chacun est en droit de réagir.
Dénigrer. Insulter...et ne jamais aborder le probleme de fond...est ce une réaction d'un démocrate épris de l'interet commun?
Non. C'est la réaction soit d'un illuminé. Soit d'un extrèmiste aigri. ou les deux à la fois.

M. sanson a t-il débattu des idées proposées par M. Dejean? non. A t-il tenté de démontrer en quoi c'est bien ou c'est pas bien? Non. A t'il cherché à developper des idées contraires ou allant dans le même sens? Non. A t-il participer à elever ainsi le débat, à l'enrichir? Non.

Pourtant, de sa hauteur, il n'hésite pas à porter condamnation sur ceux qui, eux, s'exprime en respect et désireux d'alimenter sainement la réflexion.

Dejean: un stalinien, menteur, voleur,.;etc...
Fondaumiere: appartchik, stalinien, menteur,..etc..

C'est tout ce que M. Sanson a à dire. Un simple et ridicule livreur de haine et de mépris: tel est M. sanson.

Et qu'à fait, au fait, M. fondaumière pour mériter un tel jugement: Il a discuté des proposistions de M. dejean, simplement, sans haine, sans apriori, sans mépris ni parti-pris. Oh, le crime que voilà!!

Ceux qui comme M. sanson, sont à ceux point aveuglé par la haine, à ce point pris dans la koljak de l'intolérance, sont des êtes a plaindre individuellement et à condamner collectivement car de cette haine fleurissent les fascismes.


7.Posté par SANSON Franck le 17/03/2013 21:27
Décidément M. FONDAUMIERE, vous confirmez ce que nous écrivons... vous êtes bien un encarté du parti du PCR.

Discuter avec vous, mais de quoi ?... N'avez vous pas eu assez de temps aux affaires pour essayer de développer et rendre heureux les Réunionnais. pourquoi toujours penser que ceux qui ne sont pas d'accord avec vous ou ne vous veulent plus, sont nécessairement des fachos, des traitres et je ne sais quoi encore.

Ma force M. FONDAUMIERE, réside dans ma liberté. Celle ne pas être aux ordres d'un parti communiste mourant et obsolète.

Personne ne critique votre réponse au discours de M. DEJEAN, c'est votre façon de faire, de vous présenter comme simple lecteur alors que vous êtes encarté comme lui dans le même parti. Votre démarche n'est pas très honnête et ce qu'il vous faut retenir.

Je vous souhaite de redevenir libre un jour Cher monsieur.

Votre dévoué, démocrate et républicain lui !

Franck SANSON

8.Posté par Etienne Fondaumière le 18/03/2013 01:40
Reconnaissons-la: cette fois il y a une argumentation chez M. Sanson.
C'est simpliste certes, mais M. sanson sait qu'il faut être simpliste pour être un bon manipulateur. Cela tient en 2 propositions:
1.Fondaumiere est un communiste
2. Je ne discute pas avec les communistes

Par cette argumentation, M . Sanson tente de se dédouaner d'avoir été pris la main dans le sac de l'intolérance, lui qui se dit grand démocrate.....autant dire qu'il s'enfonce!

"Je n'ai pas en effet à argumenter puisque M. Dejean est un communiste. je n'ai pas à argumenter avec M. Fondaumière puisque M. Fondaumiè!re est un communiste": Ainsi est la démocratie selon M. Sanson!
" je peux par contre les insulter, les dénigrer, puisque se sont des communistes": ainsi est la liberté, selon M. Sanson!

Au fait...La proposition 1, d'où la déduit-il? Comment peut il déterminer les opinions politiques de M. Fondaumière?

Mais c'est simple: M. Fondaumière n'a pas trainé dans la boue M. Dejean, du parti communiste. Quoi ?? il a simplement discuté des propositions d'un communiste!! Alors le voilà communiste- lui-même!

Car la démocratie Libre selon M. sanson est ainsi faite que si vous ne hurlez pas de haine avec lui dans ces projets extrémistes et populistes...vous devenez aussitôt un ennemi, un communiste, un voluer, un apparatchik, un stalinien, etc...

Cela s'apelle comment cette république, cher à M. Sanson, où chacun peut aussitôt passer au tribunal, être lynché en place public, où selon ce que vous pensez vous serez mis au pilori?
Cela s'apelle le fascisme. Ou le stalinisme.
De la graine de sanson quoi!






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger