sak ifé nout jordu ék nout demin

Une nouvelle carrière pourquoi faire ?


Politique
Jeudi 8 Septembre 2016

Les habitants de nos communes sont de nouveau appelés à donner leur avis sur le projet de carrière à Bois-Blanc, durant l'enquête publique qui s'est ouverte ce lundi et qui prendra fin le 6 Octobre prochain.


Communiqué de presse de Messieurs Thierry Robert et Michel Dennemont

Nous partageons l'attachement des citoyens de nos communes à l'exceptionnel cadre de vie qui caractérise Saint-Leu, les Avirons et l'Etang-Salé. Nous partageons également les inquiétudes légitimes que suscitent l'éventuelle exploitation d'une carrière de roches massives sur ce site remarquable. Nous renouvelons notre opposition commune à ce projet destructeur.

Nous comprenons la nécessité de trouver les matériaux pour réaliser le projet de Nouvelle Route du Littoral, reconnu d'utilité publique. Les besoins du chantier ont été revus à la baisse, passant de 19 à 12 millions de tonnes de roches.
 

Aujourd’hui ces ressources existent déjà

La carrière de Dioré a eu toutes les autorisations nécessaires (administratives, techniques, juridiques) et le carrier attend désormais le seul feu vert du groupement attributaire du marché.
Une autre carrière à Saint-André, celle de Menciol, est en bonne voie. Ces deux carrières peuvent fournir la totalité des matériaux nécessaires à la réalisation de la Nouvelle Route du Littoral.

Le potentiel d'andains estimé à 6 millions de tonnes est également un apport non négligeable. Alors que des accords et des protocoles ont été mis en place pour qu'ils puissent être exploités, des montagnes de galets s'entassent depuis des mois dans les champs aux quatre coins de l'île.

Nous constatons donc que les galets nécessaires à la réalisation du chantier existent et sont pour la plupart déjà disponibles. Faire une carrière à Bois-Blanc est une entreprise périlleuse mais tenter de surcroît de justifier son ouverture par la nécessité de réaliser la NRL relève du non-sens.

Il ne nous semble pas utile d'ouvrir cette carrière pour permettre la réalisation de la NRL pour laquelle les besoins sont déjà satisfaits.

Il ne nous semble pas non plus utile de solliciter de nouveau la population qui s'est largement exprimée contre à plusieurs reprises. 

Il nous paraît enfin inenvisageable que demain, ce soit par une procédure de Projet d'Intérêt Général (PIG) liée à la réalisation de la NRL que nous soit imposée cette carrière à Bois-Blanc.


Ce projet n'est plus lié à la NRL et à son utilité publique, encore moins à l'intérêt général qui pouvait en découler.

Thierry Robert et Michel Dennemont



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue