sak ifé nout jordu ék nout demin

Une charte sur la reconnaissance du parcours syndical à l’hôpital récompensée


Citoyen
Samedi 15 Octobre 2016

Non ce n’est pas un rêve mais bien une réalité, que trois hôpitaux de la Métropole, le Centre Hospitalier de Brie-Comte-Robert, le Centre Hospitalier de Joarre et l’Établissement Public de Santé Mentale de Tournan, se sont vus décerner un prix « d’excellence », lors de la 4ème édition du prix de l’innovation aux ressources humaines.


Cette distinction vient grandement récompenser leur charte sur la reconnaissance du parcours syndical à l’hôpital, signée par toutes les organisations syndicales et leur Direction commune des trois établissements, le 17 février 2016.

Une initiative originale en matière de politique des ressources humaines, a été la palme du « coup de cœur » du Jury, qui a été composé que de personnels des ressources humaines sous l’égide de la Fédération Française Hospitalière et la Mutuelle Nationale des Hospitaliers.

L’objectif de la charte a été de définir les valeurs communes dans le dialogue social à l’hôpital et de favoriser la reconnaissance du parcours syndical dans le développement de la carrière et l’évolution professionnelle.

Ainsi écrit-on, que les trois hôpitaux se sont engagés à prendre en compte la responsabilité syndicale comme partie intégrante et indissociable du parcours professionnel avec une exigence de non-discrimination dans l’organisation du travail et les évaluations.

D’après un premier bilan de ce fonctionnement, des résultats positifs ont déjà été mesurés sur la fluidité du dialogue social dans les trois établissements, sur la qualité de vie au travail renforcée, dont un impact très positif sur les prises en charge des patients, malgré dit-on, aux nombreux sujets dits « sensibles » liés à l’actualité hospitalière actuelle.

Finalement je constate, quand la démarche, la méthode et les outils sont construits ensemble, ça fonctionne. Alors, ne peut-on pas envisager une approche identique pour nos entreprises, nos établissements, nos institutions… ? Pourquoi s’en priver quand il s’agit de dynamiser nos entreprises, nos institutions de l’intérieur et surtout quand il s’agit du dialogue social ?

Alors, à quand une charte des valeurs partagées du dialogue social, formant ce ciment qui renforce et qui consolide ? L’avenir de nos entreprises ou de nos institutions ne doit-il  pas être le fruit d’un dialogue social nourri par la collaboration de tous ?

La réflexion est ouverte comme l’a si bien dit le Secrétaire Général de la CFDT Laurent Berger du titre de son livre « nous vivrons ce que nous changerons ».

Jean Claude COMORASSAMY



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers