sak ifé nout jordu ék nout demin

Un rapport européen met l'accent sur l’importance du multilinguisme dans l’éducation en Europe.


Invité(e)
Mardi 23 Octobre 2012

Les députés François Alfonsi et Ana Miranda se félicitent du rapport adopté au mois de septembre par le Parlement européen, qui met l’accent sur l’importance du multilinguisme dans l’éducation en Europe.


Un rapport européen met l'accent sur l’importance du multilinguisme dans l’éducation en Europe.
Le rapport sur l’Education, la Formation et la Stratégie Europe 2020 définit les domaines prioritaires pour la coopération en matière d’éducation et de formation dans toute l’Union européenne au cours des années à venir.

Parmi les principales recommandations :
- Mettre davantage l’accent sur les compétences linguistiques et le plurilinguisme,  
- Meilleures possibilités de formation pour les personnes âgées,
- La nécessité d’investir dans l’éducation en particulier en période de crise économique,
- Mettre davantage l’accent sur le développement de la petite enfance.

Le rapport et ses recommandations ont été adoptées par les députés avec une large majorité.

L’eurodéputé Corse François Alfonsi, membre de la Commission culture du Parlement a déclaré : "Je suis très heureux que le Parlement Européen ait aujourd’hui véritablement reconnu l’importance du multilinguisme dans l’éducation.

Le rapport reconnaît en particulier les avantages considérables qu’il y a de parler plus d’une langue, et il souligne aussi l’importance d’enseigner non seulement les langues officielles mais aussi les langues minoritaires et régionales.

C’est très important de placer les langues que nous utilisons tous les jours en Europe sur le même pied d’égalité que les soi-disant« langues officielles ». C’est une reconnaissance du rôle que les langues minoritaires et régionales ont à jouer dans l’éducation dans le futur ".

Ana Miranda ajoute : "Le Parlement européen a reconnu l’importance de l’éducation et de l’amélioration du programme Education et Formation tout au long de la vie.

Nous devons continuer à investir dans l’éducation et la formation en cette période de difficultés économiques et doter les individus des compétences dont ils ont besoin aujourd’hui sur le marché du travail.

Ce parlement a véritablement reconnu l’importance de l’acquisition de compétences linguistiques et ce dès le plus jeune âge, dans toutes les langues : le galicien, le catalan ou le basque ayant un statut d’égalité avec l’espagnol dans l’éducation."


Steven Cornelius EPT communications et attaché de presse



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Chloé le 23/10/2012 11:44
Dans un autre article on s'inquiétait de la réaction d'un certain Gunet sur la langue créole ! Mieux que nos commentaires, l'Europe vient de lui répondre magnifiquement ! Tout est dit dans cet article mais il faut souligner ce passage : " Le rapport reconnaît en particulier les avantages considérables qu’il y a de parler plus d’une langue, et il souligne aussi l’importance d’enseigner non seulement les langues officielles mais aussi les langues minoritaires et régionales. "

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger