sak ifé nout jordu ék nout demin

Thierry Robert, "le populo dangereux"


Dans la presse
Mercredi 13 Novembre 2013

"La Réunion est sous… le choc et le poids d'une personnalité qui est Thierry Robert depuis 2008. il s'agit de l'homme qui monte et va conduire La Réunion à sa perte".


"Après être sortie des clivages PCR-FRA-Coupe pas nous, avec l'arrivée des Huguette Bello, Patrick Lebreton et Didier Robert, notre département devait se projeter dans un avenir plus radieux et consensuel sur un paradigme axé sur son développement en faveur de ses habitants. 
 
Modèle prenant en compte sa jeunesse, ses capacités d'innovation et ses entrepreneurs.  
 
Depuis quelques 18 mois, la Réunion dérape vraiment avec Thierry Robert. Ses propos et ses attitudes sont une vraie injure à notre intelligence réunionnaise et notre vivre ensemble. Ses joutes verbales m'interpellent, elles sont le reflet d'un comportement relevant sûrement du médical.
 
Ses intrigues avec Madame la Présidente du département ne laissent pas augurer  d'un avenir radieux après 2014, avec comme seules ambitions celles des égos.
 
Je voulais juste attirer l'attention de tous sur cette situation pour éviter de dire que l'on ne savait pas... 
 
Je ne voudrais pas revivre les années populistes de 1991, les années des peurs autonomistes de 1959, et de celles de l'immobilisme de de la Bidep de 2000".
 
 

Martin N.



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par La vérité le 13/11/2013 07:16
La dernière phrase de votre texte indique clairement qui sont les alliés de Thierry Robert
c'est à dire ceux qui se battent uniquement pour un mandat

L'avantage c'est que Didier Robert a compris enfin qu'il faut s'éloigner de ces élus dont le seul objectif c'est de faire reculer La Réunion

2.Posté par Jako le 13/11/2013 07:16
J'ai bien connu un certain Martin M.
Son nom était Niemöller je crois, si mes souvenirs sont bons…
il avait écrit un poème qui je trouve éclaire le propos ci-dessus :

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.



Lorsqu'ils ont emprisonné les socialistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas socialiste.



Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.



Lorsqu'ils sont venus me chercher
il ne restait plus personne
pour protester. »

3.Posté par lotus le 13/11/2013 07:24
Le drame, c'est que plus ses attitudes et ses propos sont insensés, plus il gagne en popularité.
Il faut que les leaders prennent conscience du danger réel pour agir en conséquence.
Il y a un gros travail de sensibilisation nécessaire et urgent à organiser sur le terrain.
Il y a là un devoir et des responsabilités à ne pas négliger.
Le pire serait de laisser faire et d'accepter la fatalité.

4.Posté par EnsambTamponnais le 13/11/2013 11:26
J'ADOREu[

Oui, j'adore moi ces analystes à la petite semaine, ces pseudo intellectuels! Braillez tant que vous voulez.. Une chose est sure, M. Thierry Robert rassemble au delà des partis traditionalistes. Rappelez-vous! sous Sarkozy c'était: travailler plus pour gagner plus. Sous Hollande: le changement c'est maintenant. On n'a pas gagner plus au contraire. Le changement promis on l'attend toujours, pire il est lui et son gouvernement les plus impopulaires de la 5ème république. Les déçus de la droite et de la gauche, se retrouvent dans "La Politique Autrement". J'invite tous les Lecteurs à prendre connaissance sur les réseaux sociaux des valeurs et des règles qui régissent ce grand mouvement. On n'en a assez de: faites ce que je dis et non pas ce que je fais. Pour nous LPA (5000 adhésions et encore + de sympathisants) la parole donnée est sacrée. Ma naïveté me diriez-vous mis à part, on trouvera encore et toujours des détracteurs.

5.Posté par Aux ramasseurs de miettes le 13/11/2013 12:23
Ce qui est bien sur ce site, c'est que tout le monde peut donner son point de vue.
Et c'est enrichissant… Merci M. Ramoudou.

Par exemple savoir que le LPA a 5000 adhérents, fait réfléchir…
Tout ce ramdam que Thierry Robert fait depuis tout ce temps, et sa cueillette ne représente même pas la majorité des électeurs de Saint-Leu !
Bon il faudra trouver une manière de comptabiliser les sympathisants, peut-être en comptant les j'aime de facebook !

@ M. EnsambTamponnais, vous n'étiez peut-être pas encore un pro Thierry Robert quand il a fait voter pour Hollande… A ce moment là peut-être auriez-vous voulu que ce soit Sarkozy qui gagne et donc votre mentor de l'époque était un autre… Mais il y a une constante, vous avez besoin d'un mentor…

Que certains déçus (de ne pas avoir eu un poste) de Droite et de Gauche rejoignent le LPA montre bien que c'est un conglomérat de mécontents mais sûrement pas une force de proposition…
Il y aura toujours une partie des Réunionnais, comme des Français d'ailleurs, qui seront toujours du côté de la Française des Jeux, oû l'on rêve de gagner quelque chose personnellement sans trop travailler.

Personnellement je regarde plutôt vers un avenir meilleur pour La Réunion, terre qui je l'espère verra vivre mes petits enfants… Et dans des conditions acceptables.
Je n'ai donc pas ma place dans les rangs du LPA.

6.Posté par Baswa le 13/11/2013 14:56
Il faut se méfier de ceux qui gesticulent plus qu'il n'en faut.
Thierry Robert, issu d'une classe sociale, plus ou moins, défavorisée a réussi dans son parcours professionnelle. C'est tout en son honneur. Politiquement, il marque des points en se démarquant du style de la classe politique actuelle, tous partis confondus.
Nous avons l'impression de revivre, d'une autre façon, la montée fulgurante et inattendue du leader charismatique de Radio Freedom. Lui aussi gesticulait. Vociférant contre les institutions et TOUS les élus.
Il faisait un constat, à peu près juste, de la situation coloniale et féodale. L'ennui, c'est qu'il ne proposait rien, tant sur le plan politique, économique et social.
Nous connaissons la suite avec les évènements tragiques au Chaudron. Puis son alliance avec le PCR et sa participation aux affaires à la Région, sans que les méthodes changent. C'est à dire, le pouvoir pour le pouvoir, l'assistance alimentaire tous azimuts. Bien assis dans le siège de la vice-présidence à la Région et du système.
C'est étrange cette similitude avec Thierry Robert.
Son frère, candidat à St-Louis, trop bête pour assurer le changement dans cette cité. C'est lui Zorro qui va redresser la commune qu'il déclare devant les caméras, son frère à côté, sans broncher.
C'est lui encore, le Député, disant que le Préfet doit être à ses ordres. C'est lui qui établit l'hiérarchie. Le représentant de l'Etat, donc du gouvernement, de ses ministres et de son président, hé bien, ils sont derrière le Député Robert, le nouveau Napoléon Bonaparte de Saint-Leu.
Il ne veut pas rompre avec ce système. Il veut, à son tour, avec ses amis profiter du pouvoir et des privilèges.
A St-Pierre, il apporte son soutien à une liste, dont la plupart ont été, ou sont des élus de Michel Fontaine. A commencer par la tête de liste.
Ils sont mécontents, car, après avoir embauché un nombre incroyable de leur famille, ils en veulent toujours plus. Le Sénateur Maire, en difficulté, préfère se séparer des parasites alimentaires. Alors ils ont trouvé refuge au LPA, (La Politique Alimentaire).
Par conséquent, les électeurs feraient bien de réfléchir avant de donner tous les pouvoirs à des aventuriers avides de s'enrichir sur le dos du peuple.
Du danger qu'ils représentent pour notre avenir et celui de nos enfants.

7.Posté par EnsambTamponnais le 13/11/2013 18:29
Non on l'a bien compris, et cela est de bonne guerre!

A@ramasseur de miette et baswa. Raconter de telles inepties c bien la droite pure et dure avec leurs belles promesses et puis plus rien. Combien a t-on vu de forces de proposition? Les propositions se construisent avec la population et non dans leurs dos. Alimentaire vous dites? Et bien oui je suis seul a savoir ce que mes enfants vont manger aujourd'hui et demain ( soso maïs ou 1 bte sardine Robert kan y pé). Les Réunionnais ont compris qu'ils sont seuls maîtres de leur destin. Ça ne sera sûrement pas avec la droite ou la gauche. Pour rappel Thierry Robert n'a pas besoin de mandat de maire ou de député pour vivre. Il souhaite juste bousculer l'ordre établi et tire "la sènn dann pié not péy" s'il le peut. Je serais avec lui, pour ramasser les miettes, tant que je garde ma dignité d'homme.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?