sak ifé nout jordu ék nout demin

Thierry Robert : "Un chef de parti m'a demandé de retirer le candidat LPA de sa commune"


Édito
Dimanche 22 Septembre 2013

Le responsable de LPA (La Politique autrement) maintient son schéma de comportement et fonctionnement : franc-parler, incisif et aucune concession. Hier à Sainte-Marie, Thierry Robert s'en est pris plus à la Droite qu'à la Gauche, pourtant "blanc bonnet et bonnet blanc". L'élu insiste malgré tout sur sa volonté de proposer un "rassemblement au delà des clivages politiques traditionnels". En tout cas, c'est ce que "lu di"…


Thierry Robert : "Un chef de parti m'a demandé de retirer le candidat LPA de sa commune"
Thierry Robert a fait du …Thierry Robert hier à Saint-Marie. Il a posé le cadre et les bases de son "rassemblement au delà des clivages politiques traditionnels". Le cadre, c'est le Centre et le prochain partenariat entre l'UDI (Union des démocrates et des indépendants) de Jean-Louis Borloo et le Modem de François Bayrou. "Cet axe est possible à La Réunion". Vu la situation à l'UDI (conflit en la Droite sociale des Dindar et six autres courants), ce rapprochement au niveau local, au final, ressemblera à l'UDC (Union des centres : Modem et Droite sociale) créée en 2011.

Cette fois-ci, le "Grand centre" sera plus "épais : UDI (partie Droite sociale), Modem et LPA (Thierry Robert), les "Modéré" dont Michel Dennemont (maire des Avirons), Bachil Valy (maire de l'Entre-Deux), Bruno Mamindy-Pajany (maire de Ste-Rose), André Thien-Ah-Koon et Joseph Sinimalé, et Jean-Paul Virapoullé, bientôt UDI. Et autre élément en devenir Mario Lechat (Sainte-Marie). Ce "Grand centre" a sans aucun doute de la "gueule".

Et, ce parti centriste (du Centre droite au Centre gauche) aura un avantage indéniable par rapport aux autres partis de Droite : c'est son identification. Ses représentants n'auront pas un pied à l'UDI et l'autre à Objectif Réunion. Ou un pied à l'UMP et l'autre également à Objectif Réunion. Les lignes seront claires. Ce qui n'est pas le cas entre les trois courants de la Droite (UMP, UDI partie Objectif Réunion et Objectif Réunion). Thierry Robert a insisté sur ce trait.

Car, c'est cette confusion en terme d'appartenance politique des responsables et des élus, brouille les cartes à Droite, et perturbe l'électorat qui ne sait plus quelle étiquette pour quel(le) politique. Nassimah Dindar, Thierry Robert, Jean-Paul Virapoullé et l'ensemble de leurs proches veulent profiter de ce cafouillage à Droite. L'appel au "rassemblement au delà des clivages politiques traditionnels" lancé par le patron de LPA, est significatif. Le Centre a repris à Droite.

"Un chef de parti m'a demandé de retirer le candidat LPA dans sa commune", indiqué hier Thierry Robert. "Ce serait un déni de démocratie", a répondu le député-maire de Saint-Leu. Sûr de son fait, le parlementaire a aussi déclaré. "Ces élus ne veulent pas discuter avec moi, moin na na la gale, lé pa grave… Deuxième tour, zot n'aura besoin à nou. Mi réserve un créneau pou zot entre 23 heures et 5 heures du matin dans la nuit du dimanche 23 mars au lundi 24 mars, pou discute avek sot".

Rendez-vous est pris...







      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par R I P O S T E le 22/09/2013 05:44
Que Thierry ROBERT se martèle bien dans son coco , le Centrisme n'appartient à personne , sa masturbation intellectuelle peut lui jouer un tour avant les municipales 2014 .
A vouloir monter des stratégies au Centre Droite avec des girouettes , les électeurs ont le droit de lui dire par un vote : alé cherche a ou un kamarad HOLLANDE , socialiste !

2.Posté par zembrocal le 22/09/2013 10:27
le seul a reellment dire ce qu'il pense et ce que beaucoup d'electeurs pensent aussi
l'avenir le dira

3.Posté par fabiola le 18/10/2013 01:30
ENFIN UN ELU QUI DIS DES VERITES QUE TOUS LES AUTRES MARMONNENT DANS LEURS BARBES

JE VOTERAIS POUR LPA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit