sak ifé nout jordu ék nout demin

Thierry ROBERT : Le plus dur reste à faire


Politique
Mardi 29 Novembre 2016

Je tiens en premier lieu à remercier les électeurs de leur participation à ces primaires. Ce vote a permis de faire barrage à une candidature de Nicolas Sarkozy qui aurait été une catastrophe pour La Réunion et la France.


Primaires de la droite et du centre

image d'archive
image d'archive
Je salue également l'engagement qu'a été celui d'Alain Juppé, son souci de rassembler l'ensemble des composantes de la droite, du centre et plus encore, une exigence face à la situation que connaît le pays.

François Fillon se place en tête à l'issue de ce scrutin. L'accès à la présidence de la République nécessite toutefois une approbation bien plus importante des électeurs. Autant dire que la route est encore longue et que si la bataille a été gagnée elle ne suffit pas à garantir la victoire.

A La Réunion peut-être plus encore qu'ailleurs, la faible mobilisation doit également nous alerter et démontre le travail qui reste à réaliser pour réussir à mobiliser l'électorat dans son ensemble.

Comment passer de trois millions d'électeurs aux vingt millions nécessaires pour présider le pays ?

Le plus dur reste sûrement à faire : réussir à mobiliser, réussir à s'imposer auprès de l'ensemble des citoyens, réussir le rassemblement des forces politiques en présence, réussir l'unité républicaine dans le cadre de la présidentielle. Seul celui qui en fera la démonstration pourra réellement envisager de présider la destinée du pays les prochaines années.

Capacité de mobilisation, capacité de rassemblement et un accord très large sur le contenu programmatique du prochain quinquennat sont les conditions qui s'imposent pour faire avancer La Réunion et la France.

Thierry ROBERT



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue