sak ifé nout jordu ék nout demin

Tampon : Jean-Bernard Hoarau entre dans la course des Municipales 2014


Édito
Samedi 6 Avril 2013

Le syndicaliste agricole a l'attitude des hommes de la terre. Simple et brusque. Gentil et déterminé. Et patient et opportuniste. L'absence au quorum (18 présents sur 49 élus) au dernier conseil municipal, a été le déclencheur : "Même en ces temps difficiles, il n'est pas question de brader un terrain de 2.040 m2 pour une bouchée de pain". Le conseiller municipal veut mettre en garde contre tout délit de favoritisme.


Tampon : Jean-Bernard Hoarau entre dans la course des Municipales 2014
Il y a un sentiment qui prédomine chez Jean-Bernard Hoarau : l'impression de toujours attendre un accessit qui ne vient pas. Le Tamponnais a souvent dû attendre son tour. "Le Tampon d'abord, et la solidarité à une équipe ensuite". Le Tampon et La Réunion, cette terre, sa terre qu'il chérit également à travers son syndicat agricole, il veut les défendre "envers et contre tous".

Fin mars, Jean-Bernard Hoarau a fait partie de ceux qui protestent contre la vente d'un terrain de 2.040 m2, situé à proximité du lycée Roland-Garros et dans un environnement agréable à vivre. "Nous ne sommes pas contre la cession de cette parcelle à un particulier, mais nous voulons que cette vente ait lieu dans un cadre légal et à un prix avantageux pour le Tampon et les Tamponnais". La procédure légale, c'est bien sûr l'appel d'offres.

Ce point du droit et politique a créé un conflit entre l'intéressé et le maire Paulet Payet. Il y a eu des échanges vifs. "Vous êtes le fossoyeur des associations", a alors lancé l'édile. Jean-Bernard Hoarau n'a pas apprécié. Pas du tout. Aujourd'hui, il demande au maire de "rectifier le tir". Si Paulet Payet ne s'exécute pas, le conseiller municipal se réserve le droit de porter plainte pour diffamation. Le ton est donné. La campagnes des Municipales 2014 est lancée.

Et ce ne sera pas simple au Tampon. L'après Robert est compliqué. D'une part, la commune connaît des difficultés financières, d'autre part, Didier Robert n'a pas désigné d'héritier, et les prétendants à la succession de Paulet Payet, sont nombreux, dont Paulet Payet lui-même. A cette liste, il faut ajouter l'incontournable André Thien-Ah-Koon. La tâche s'annonce donc ardue pour Jean-Bernard Hoarau. C'est une autre campagne qui a commencé pour lui...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit