sak ifé nout jordu ék nout demin

Ste-Marie : "Les Régionales 2010 font encore des dégâts à Droite"


Politique
Mardi 26 Avril 2011

Le majorité conduite par Jean-Louis Lagourgue devrait supprimer les délégations aux conseillers municipaux, Jean Cerneaux et Michel Briet. C'est en effet, l'avant-dernier point de l'ordre du jour du conseil municipal de Sainte-Marie de demain après-midi. Pour Jean Cerneaux, "ce n'est qu'un règlement de comptes qui fait suite aux Régionales de 2010".


Ste-Marie : "Les Régionales 2010 font encore des dégâts à Droite"
Jean Cerneaux, adjoint de quartiers, et Michel Briet, conseiller municipal délégué au transport et au déplacement, tous deux également conseillers communautaires, ont reçu l'ordre du jour du conseil municipal de demain après-midi. L'avant-dernier point les concerne directement.

Sous l'intitulé : "réorientation de la politique municipale", le document explicite : "A mi-parcours de notre mandat actuel, il m'a semblé nécessaire de réajuster la politique municipale, en procédant à une modification du tableau des adjoints et des représentations à l'extérieur de la commune".

"A cet effet, je vous propose le remplacement d'un adjoint de quartiers, le changement du correspondant défense et la désignation de deux représentants à la Cinor en remplacement de M. Michel Briet et Jean Cerneaux".

Les deux élus visés ne se font plus d'illusion sur leur sort, celui-ci est scellé. Pour Jean Cerneaux, cet épilogue est d'abord lié aux Régionales 2010. "C'est avant tout l'amitié qui existe entre Jean-Paul Virapoullé et moi, que Jean-Louis Lagourgue n'a pas accepté”.

"C'est mon positionnement en faveur du sénateur lorsque l'union de la Droite a implosé, et ce avant le premier des Régionales 2010, qui est sanctionné aujourd'hui. Les Régionales 2010 n'ont pas fini de faire des dégâts à Droite, à Sainte-Marie. Il est vrai aussi que ma candidature aux cantonales de mars contre Richard Nirlo, obligé d'aller au second tour, pèse aussi dans cette décision de nous évincer Michel Briet et moi, de la majorité municipale".

"Ceci étant, cela fait un moment qu'il n'y a plus de communication entre Jean-Louis Lagourgue et moi", indique Michel Briet. “La dernière fois que l'on a échangé, remonte à 2008”. Pour Jean Cerneaux, “c'était il y a un peu plus de deux ans". "Il est vrai que nous nous sommes opposés à certaines décisions de Jean-Louis Lagourgue, car pour nous l'urgence était ailleurs".

"Nous avons surtout contré des projets de promoteurs immobiliers privés. Nous avions menacé d'aller devant la justice. Le projet a été alors retiré. Qu'importe qu'on nous retire nos délégations, nous assumons nos décisions, car nous avons toujours agi dans l'intérêt de la population et de Sainte-Marie".

"Aujourd'hui, nous avons le sentiment que tous les pouvoirs sont d'une part, concentrés sur un petit noyau et que d'autre part, l'ensemble des compétences et des conseillers municipaux, n'est pas utilisé. Tous ne peuvent pas exercer leurs responsabilités. La liberté d'action et de parole est totalement muselée", ont conclu Jean Cerneaux et Michel Briet, conseillers municipaux de Sainte-Marie.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par yabici le 27/04/2011 08:57
courageux ces 2 là

2.Posté par KAF PEI le 27/04/2011 18:41
Les maires usent et abusent de leurs pouvoirs. La démocratie est bafouée. Les "vieux" maire excercent leur dictature. 24 potentats disait en sont temps J Claude FRUTEAU...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA