sak ifé nout jordu ék nout demin

St-André : Eric Fruteau, et un, et deux, et trois zéro…


Politique
Mardi 29 Mars 2011

Eric Fruteau a battu Serge Camatchy lors des cantonales de 2004, Jean-Paul Virapoullé, lors des municipales de 2008, et Roland Désiré ce dimanche. La candidate du maire, pour sa première élection, a défait Jean-Marie Virapoullé, le fils du sénateur. Carton plein pour les communistes à Saint-André.


St-André : Eric Fruteau, et un, et deux, et trois zéro…
Eric Fruteau et la majorité municipale semblent s'installer dans la durée, à Saint-André. Les communistes détiennent désormais les trois sièges de conseiller général de la ville : Robert Nativel (Ravine-Creuse, La Cressonnière), Eric Fruteau (Centreville - Bras des Chevrettes) et Michèle Caniguy (Cambuston - Champ-Borne).

Le maire Eric Fruteau a conservé son poste avec brio. Il a augmenté son score de près de 1.200 voix (1er tour : 2.586 voix, soit 47,46 % - 2e tour : 3.779 voix, soit 57,15 %). De son côté, Michèle Caniguy (1.827 voix)a su contenir le bon score réalisé au premier tour par Jean-Marie Virapoullé (1.761 voix).

La conseillère municipale (3.179 voix, soit 52,20 %) a devancé le chef de file de l'opposition (2.911 voix, soit 47,80 %). L'écart de 56 voix au premier tour, est passé à 268 voix. Ce succès conforte un peu plus la majorité municipale communiste. Avec trois conseillers généraux, Eric Fruteau a le même nombre de représentants que la députée-maire de Saint-Paul Huguette Bello.

Ce qui leur fait six conseillers généraux sur onze que compte le groupe Alliance au Conseil général. N'y voyiez aucune allusion à une quelconque stratégie, Eric Fruteau a d'ores et déjà annoncé que Saint-André, demeure fidèle à la ligne du parti et à Paul Vergès.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Dimanche 19 Janvier 2020 - 10:32 Un candidat sérieux pour Saint-Pierre