sak ifé nout jordu ék nout demin

Sénatoriales : "Qui veut gagner des euros ?"


Édito
Lundi 29 Août 2011

C'est désormais la dernière ligne droite. Si la plupart des grands électeurs, vote pour un candidat ou une liste, il y en a quelques uns qui ont ouvert les enchères, ce sera au plus offrant. Faut-il leur en vouloir ? C'est aussi cela la démocratie la liberté de voter… "pour sa pomme".


Sénatoriales : "Qui veut gagner des euros ?"
C'est un fait, ces Sénatoriales n'ont aucun intérêt pour certains électeurs. D'une part, aucun candidat, aucune liste ne les a contactés pour leur expliquer sa démarche, son projet. D'autre part, aucun candidat, aucune liste ne leur a un jour tendu la main. "Ce n'est pas parce qu'ils ont besoin de nous, que nous allons faire semblant de nous intéresser".

La personne qui s'exprime est même remontée contre les candidats de sa liste. La deuxième ne sait pas non plus pour qui voter. Comme au poker "mettons un peu d'argent pour intéresser la partie". "Combien ?" Cette question va revenir à plusieurs reprises, surtout à l'approche du 25 septembre.

Nous avons voulu en savoir un peu plus. Nous avons posé la question à une tête de liste : "Il semblerait que l'argent commence à circuler ?" Réponse de l'interlocuteur "sans doute l'un de mes concurrents, il a une caisse prévue à cet effet". Au fait, comment il le sait ? A un peu plus de trois semaines du scrutin, chaque bulletin de vote vaut son pesant d'or.

La question est de savoir : combien ?




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit