sak ifé nout jordu ék nout demin

Sauvons le Gecko vert de Manapany et le Gecko vert de Bourbon


Édito
Vendredi 6 Juillet 2012

Afin de préserver les espèces de geckos vert endémiques (gecko vert de Manapany et gecko vert de Bourbon), un plan de lutte contre plusieurs espèces de geckos verts introduits (geckos verts malgaches et geckos à trois tâches rouges ) vient d'être lancé sur l’île.


Sauvons le Gecko vert de Manapany et le Gecko vert de Bourbon
Le Grand gecko vert malgache est l’une des espèces invasives les plus préoccupantes pour les Geckos indigènes. Il est en compétition avec eux pour la nourriture et les habitats et, plus grand et plus agressif, il se nourrit aussi d'autres espèces de lézards dont les geckos indigènes de La Réunion.

Pour faciliter la mise en œuvre de ce plan, des arrêtés préfectoraux viennent d’être signés afin non seulement d'interdire l'introduction de ces espèces à La Réunion mais aussi de permettre leur contrôle. Les spécimens observés et signalés seront capturés par les agents de la Brigade Nature Océan Indien, du Parc National et de l'ONF sur leur domaine d'activité, ainsi que par l'association Nature Océan Indien (NOI).

Les secteurs les plus sensibles du fait de la présence d'espèces indigènes menacées sont les communes de Saint-Pierre, Saint-Joseph, Petite-Île et Sainte-Suzanne.

Les Réunionnais peuvent aussi participer à cette action de préservation des espèces indigènes en contactant l’association NOI dès qu’ils observent dans leur jardin ou dans la nature ces deux espèces invasives (photos ci-dessous), par courriel : natureoceanindien@gmail.com ou par tel : 06 93 93 71 41.

Pour tout renseignement sur les aspects techniques, vous pouvez contacter M. Mickael Sanchez de Nature Océan Indien au 02 62 50 62 96 / Gsm : 06 93 93 71 41 et pour les questions réglementaires, Mme Laurence Provot du Service Eau et biodiversité à la DEAL, joignable au 02 62 94 76 46.

Communication Préfecture



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par MCB le 06/07/2012 17:01
On oublie le gros lézard d'Afrique à tête orange (agama-agama), qui prolifère à vitesse grand V, en mangeant les espèces endémiques.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit