sak ifé nout jordu ék nout demin

Samuel Mouen s'en prend au Front national "peu respectueux des Comoriens"


Édito
Jeudi 3 Novembre 2011

L’Amicale des Amis de l’Afrique réagit après les propos du secrétaire national à l’outre mer du Front National (JIR 30 octobre 2011 P.8 et ceux publiés ce jour 3 novembre 2011 P.12 dans le même journal). 50.000 Comoriens vivraient ils à la Réunion ?


Samuel Mouen s'en prend au Front national "peu respectueux des Comoriens"
"Au-delà des chiffres que sous entend le Front National par une telle affirmation stigmatisant volontairement les réunionnais d’origine comorienne ?  LES thèses du Front National sont elles harmonieusement acceptables  à la  Réunion ?

Pour l’Amicale des amis de l’Afrique, ce parti incite à l’intolérance, voire, à la haine et  à la discrimination dénonce l’Amicale…  Les propos incriminés sont  inacceptables et intolérables ;  surtout dans un contexte de crise qui expose de manière redoutable les ressortissants étrangers d’une manière générale, et, plus particulièrement, les  Comoriens vivant à la Réunion,  ainsi transformés en  «boucs émissaires» dénonce l’amicale.

Il y a ici, une  stigmatisation volontairement indigne et outrageuse qui ne dit pas son nom : inacceptable  dans une île qui revendique un vivre ensemble exemplaire s’élève l’Amicale !

Comoriens ou bien Réunionnais d'origine comorienne ? De quoi parle le Front National ? Pour l’Amicale des Amis de l’Afrique,  il y a dans la stratégie politique de ce parti, une négation caractérisée de l’histoire du peuplement de la Réunion qui mérite aujourd’hui, d’être vigoureusement dénoncée et condamnée  par le plus grand nombre et d’abord par les principaux leaders politiques locaux souligne réclame l’amicale !

D’où la nécessité de cette réaction pour rappeler que l’héritage africain dont les Comoriens font intégralement partie a une place primordiale dans l’histoire des pays et des îles de l’océan indien d’une part, et, d’ autre part, l’importance de rappeler que l’idéologie coloniale que  soutient le front national a toujours voulu nier le passé africain des îles de l’océan indien afin de justifier plus facilement la domination européenne et l’exploitation honteuse d’une population réduite à l’état d’objet par le "Droit Colonial"  à une certaine époque !

Aujourd’hui, ce parti tente habilement, par l’immigration et ses ressorts, d’utiliser les thématiques  de la peur et les foyers de mécontentements sensibles pour se faire une place dans le cercle politique local à l’aide de ses  " pions et de ses idées" … déplore l’Amicale !

Même si les insinuations du front national relèvent de l’ignorance, de l’oubli volontaire, ils restent particulièrement xénophobes, discriminatoires et dangereux pour susciter une plus vive réaction individuelle et collective soutient l’Amicale !  

De plus , les propos tenus par le secrétaire national du Front  national  à l’outre mer  sont insultant et déshonorant pour les descendants des populations déportées  dans les îles de l’océan indien s’indigne l’Amicale  devant ce qui constitue de surcroit, une atteinte grave à la dignité des Comoriens et aux droits humains souligne l’Amicale…qui attend une réaction  en ce sens !  

La dignité humaine est inviolable. ( art. 1 Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne )… Ici, celle des Comoriens  n’a pas été reconnue et respectée par le Front National conclut l’Amicale des Amis de l’Afrique à La Réunion. Inacceptable". 

Communiqué



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit