sak ifé nout jordu ék nout demin

Quoi de nouveau à l'asile à ciel ouvert de La Réunion


Billet
Lundi 29 Juillet 2013

Il ne resterait donc qu'un petit millier d'obligés dans notre île, ceux qui se sont déplacés pour se rendre au chevet du sieur Mouen en ce dimanche ensoleillé de vacances.
Si c'est cela le grand rassemblement de la Droite, c'est clair La Réunion est à Gauche !


Merci à Sabine pour son car toujours prêt à embarquer  la couillonisse…
Merci à Sabine pour son car toujours prêt à embarquer la couillonisse…
Mais Les Réunionnais ne sont ni de Droite ni de Gauche, ils vont où le rêve parait le moins douloureux. Ce sont les profiteurs du petit monde de la politique n'ayant pas ou peu de projet pour ce territoire qui tentent d'abuser leur monde avec une opposition basique Droite-Gauche.
Et pourquoi un des deux camps devrait être le détenteur de la vérité ?
 
Les Réunionnais dans leur ensemble s'amusent, en restant devant leur écran, de la gesticulatoire des partis et des théatreux de la politique de clowns.
D'ailleurs on assiste aujourd'hui au déplacement des meetings d'antan sur facebook, twitter et autres polichinelleries du web…
 
Le RSTA, joujou de vacances des politiciens désœuvrés est une fois pour toute enterré avec l'épisode rocambolesque de Samuel le pitoyable.
 
Il est temps pour nous de reprendre notre réflexion avec d'honnêtes gens sur un devenir Réunionnais… Tous ceux qui ont apporté leurs soutiens à la mascarade du Barachois se sont disqualifiés. Il est triste de voir que les rares politiciens absents étaient ceux qui ne pouvaient se présenter en public sous peine d'être lynchés par une population fortement déçue par les agissements politiques du gouvernement et de ses complices locaux.
 
Aussi le monde politique Réunionnais a montré à nouveau son niveau d'incompétence et bon nombre d'imposteurs ont montré le bout de leur nez. Le préfet doit faire rire à gorge déployée les salons ministériels ! 
Mais il y a fort à parier que demain, nos poli-ti-clowns auront oublié cet épisode peu glorieux et mis leur mouchoir sur le barachois-2013 et qu'ils se remettront à promettre tout et surtout son contraire dans le seul but de rester en haut de la vague, malgré l'interdiction préfectoral de baignade.
 
En tous cas ce fût une belle orchestration pour tenter d'évacuer les problèmes de requin de l'Ouest. La sécurité des plages est un sujet que les mairies doivent traiter elles même avec le nouvel arrêté préfectoral.

Anri



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Septembre 2015 - 22:18 Vitesse et alcool