sak ifé nout jordu ék nout demin

Qui doit investir les candidats de Droite, l'UMP ou La Réunion en confiance ?


Édito
Jeudi 15 Décembre 2011

L'investiture du candidat de Droite dans la première circonscription va-t-elle révéler les dissenssions qui existent entre certains membres de l'UMP de Saint-Denis, et de La Réunion en confiance. Si l'UMP dionysien veut son leader incontesté, René-Paul Victoria, un autre membre du secrétariat de l'UMP a dit à Paris son envie d'y aller, alors que d'autres veulent la candidature de Didier Robert.


Qui doit investir les candidats de Droite, l'UMP ou La Réunion en confiance ?
Si les militants, les sympathisants et les proches de la Droite, ont bien écouté l'intervention de Didier Robert, lundi soir lors de la visite de la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciuko-Morizet à la permanence parlementaire de René-Paul Victoria, à aucun moment le président de La Réunion en confiance n'a accordé un blanc seing au député sortant.

"C'est à René-Paul Victoria de définir ses objectifs, s'ils correspondent à nos aspirations nous le suivrons". Le président de la Région Réunion a insisté par la suite sur le renouvellement de la classe politique. Voici ce que nous avons écrit mardi : "Je le répète, je suis pour un renouvellement de la classe politique. Il faut accepter qu'il y ait des jeunes qui viennent prendre part à la construction du projet de société".

Didier Robert confirme ainsi que l'UMP est une composante de La Réunion en confiance. Et le président de La REC s'appelle Didier Robert. A La Réunion, c'est donc La REC qui attribue l'investiture à Droite. A toute la Droite. N'en plaise au militant UMP qui veut sortir son parti de La REC, l'UMP est une composante de l'UMP. Et à chaque échéance électorale, Didier Robert l'a démontré : "Paris i commande pas li".

Ceci étant cette interrogation peut amener un ou deux positionnement. Le premier, l'UMP se rebiffe et quitte La Réunion en confiance. Sur ce point, Yves Ferrières, secrétaire départemental, même s'il le voulait, n'a pas la dimension pour le faire. Ce n'est pas du tout l'intention de cet homme du rassemblement. Le deuxième, en cas d'une désignation autre que René-Paul Victoria, le député sortant demeure candidat.

C'est sans doute ce second scénario qui va sa jouer...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit