sak ifé nout jordu ék nout demin

QUAND LA CALOMNIE, L’HUMILIATION ET L’INDIFFERENCE CONDUISENT AU SUICIDE


Citoyen
Jeudi 26 Mars 2015

19 mois après avoir été « livré aux chiens » par quelques journalistes en mal d’inspiration dans ZINFOS 974 , IMAZ PRESS et Le JIR à la fin de sa grève de la faim qui a eu de graves conséquences sur le plan physique, morale et politique, pour Samuel Mouen, Radio Freedom annonce, ce jeudi dans son bulletin d’information de 06h30, que Samuel Mouen aurait été pris en charge par les secours et la police mardi 24 mars, dans la nuit… Il serait, actuellement, hospitalisé, selon les mêmes sources !


Question : Comment en est-on arrivé là ?

Qui est aujourd’hui, en mesure de déterminer les circonstances de cette « tentative de suicide » ?

Retrouvé par les secours sur le « Pont Nissan », ses proches affirment qu’il a été victime d’un traumatisme causé par le jugement rendu par le T.G.I de Saint Denis, l’humiliation, la calomnie, la xénophobie, voire, une certaine indifférence dont font l’objet, les causes qu’il a toujours défendu, sans compter.

Ses proches collaborateurs mettent en cause quelques médias, notamment, Zinfos 974, Imaz Press et Le JIR… Ce que confirment ceux qui le connaissent bien, et qui n’en doutent pas.

Ils le décrivent comme une personne qui a été particulièrement affectée, sonnée, après sa condamnation à 3 mois de prison avec sursis, par le T.G.I de Saint Denis, à la suite d’une manifestation devant le siège de La Cirest , et  la plainte déposée par un gendarme de Saint Benoit, qui voulait couvrir son mensonge, la faute professionnelle, et surtout, la brutalité de ses hommes, sur Samuel Mouen, le jour de la manifestation.  Les manifestants présents sur les lieux au jour dit, sont formels là-dessus : Il y a bien eu violence sur la personne de Samuel Mouen !

AUTRE QUESTION : LE COLLECTIF 974 NE MANIFESTAIT – IL- PAS DEVANT LES GRILLES DE LA CIREST POUR LE DROIT AU TRAVAIL DES REUNIONNAIS  ?

Dans l’entourage de Samuel Mouen, on soutient que pour toute décision importante, ce dernier réfléchissait longtemps, avant de prendre une option et, une fois son choix arrêté, il s’y tenait et allait jusqu’au bout : Telle semble aussi, avoir été le cas de la décision de manifester devant le siège de La Cirest, ou celle de tenter de mettre fin à sa vie !

LA RESPONSABILITE DU GOUVERNEMENT, DE LA SOCIETE POLITIQUE, DE CERTAINS JOURNALISTES EST GRANDE DANS LES CIRCONSTANCES QUI ONT CONDUIT Samuel Mouen à cette tentative de suicide.

C’est la conclusion unanime à laquelle sont arrivés les proches qui le fréquentent et qui l’accompagnent depuis 20 ans, dans son engagement en faveur des plus démunis.

Pour ma part, toutes les explications du Monde ne justifient pas l’acharnement, la calomnie et l’humiliation dont il est victime : Surtout, par un tel manquement  des médias en cause et de ses détracteurs, aux lois fondamentales de Notre République, celles qui protègent la dignité de chacun d’entre nous !

L’émotion, la colère, les réactions,  qui vont loin dans la conscience populaire depuis l’annonce de cette tentative de suicide sur Radio Freedom,  lanceraient – ils le signal à partir duquel il sera mis fin à cet acharnement ? Cette Calomnie ? Voire cette xénophobie ?

Je le demande, et je rends juges, Les Réunionnais en situation de pauvreté, de précarité, d’exclusion, Les Réunionnais au Chômage, les foyers à faibles revenus, pour lesquels, Samuel Mouen sacrifie sa vie !

Depuis les accusations non fondées, publiées sur Zinfos 974 et reprises par Imaz press et le journal de l’Ile, accusations selon lesquelles, Samuel Mouen aurait menacé Pierrot Dupuis de mort, « l’Indigné Péï » suit un chemin de croix épouvantable !

Si j’étais homme politique, journaliste, ou juge, je ne dormirais pas bien ce soir…

 

Une Réunionnaise indignée et révoltée,


Joséphine Doulla



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par KPLV le 27/03/2015 09:21
Bonjour à tous, je ne connais pas le fond de cette histoire. Une chose est sûre : il faut avoir été suffisamment "malmené" pour arriver à une telle tristesse, un tel sentiment de solitude. J'ai souvent vu ce monsieur se "démener" pour la Réunion mais, à sa défaveur, il ne fréquente pas les "réseaux" qu'il faut, ne sert pas les mains qu'il faut. Pour résumer, dans le système dans lequel nous évoluons aujourd'hui : la justice se fait à plusieurs vitesses et dépend souvent de votre représentativité, de votre portefeuille, du nombre de "cols blancs" que vous pouvez rémunérer...courage à sa famille, à ses proches, à ses collaborateurs...En souhaitant, qu'un jour peut être, nous soyons fiers de ce que nous sommes, fiers de nos origines et SOLIDAIRES face aux aberrances de ce système.

2.Posté par Danielle le 27/03/2015 11:59
C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès Ne pouvant assister aux funérailles, je vous présente mes sincères condoléances

3.Posté par Jean Luc hoarau le 27/03/2015 14:56 (depuis mobile)
Tant qu les mairies Et autres continueront à donner de l'argent À cette presse partisane, ça ne changera pas.

4.Posté par Bayoune le 28/03/2015 06:31
Danielle lé pa vré, li lé pa parti, solman la Belle Pierre, mi panss sète fwa si, sé biyin lopital, mé pa l'Otèl Le Belle Pierre, konm Samuel la fé carème dovan la Préfecture pou fé krware domoune li té fé la grève de la fin. Il a d'ailleurs été dénoncé dans la presse pour avoir abuser un peu tout le monde, y compris le Potpaul revenant de Paris s'est arrêté pour saluer lo Samuel, et puis toute la clique politicienne s'est rendue au chevet du Mouen pensant récupérer son sacrifice - mé pa kouyon lo bononme li lé pa parti ziské là. Lo maire Sinpir la mètt lo bus pou amène domoune, té i konte dosi 10 000 personnes, navé petèt 250 personnes à tout casser. Il nous a fait du cinéma, comme il a toujours tendance à le faire pour se créer une personnalité qu'il n'a pu trouver au Cameroun..... en se réfugiant à la Réunion, se décrétant Réniyoné?

5.Posté par Vivien DURIEUX de ROMAINVILLE ,DELAITTRE de CAROLI le 01/04/2015 23:38
"Heureux ceux qui ont soif et sont affamés de justice le Royaume des cieux est à eux" Sans justice point de salut.A Dieu Samuel.

Un NUREMBERG II le 8 Mars 2015 est exigé par la Sainte Russie & la Chine»

«La Bête pourrit toujours par la tête»

« DIX PETITS NEGRES »
«Un peuple de moutons finit par engendrer un Gouvernement de loups»,
Dixit Agatha Christie, la dame rouge , prophète, amie en Syrie, à Palmyre à l’hotel Reine ZENOBI , de notre père Louis de CAROLI, créole d’Arabie,Architect Engineer jusqu’au 13.07.36 d’une NOUVELLE ALEXANDRETTE sur les bords de l’Oronte, à présent ISIS DAESH,serait à reconstruire car détruite..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN