sak ifé nout jordu ék nout demin

Pourquoi le PCR en veut autant à Michel Vergoz ?


Édito
Mercredi 8 Juin 2011

"Témoignages", le quotidien du parti communiste réunionnais, publie ce matin un nouvel article "à charge" contre Michel Vergoz, probable tête de liste du PS aux Sénatoriales. Ce quatrième "papier" est tout aussi corrosif que les trois précédents. J.B revient ce matin sur le passé "giscardien" de Michel Vergoz.


Pourquoi le PCR en veut autant à Michel Vergoz ?
Ce retour dans le passé, aura-t-il un effet différent sur les responsables du PS ? Sans doute pas. Le PS fait bloc derrière Michel Vergoz. Si au regard des divers épisodes politiques et à la lecture des quatre articles, on comprend le ressentiment du PCR à l'encontre de Michel Vergoz, la question qui se pose, pourquoi le manifester maintenant ?

Pourquoi attribuer à Michel Vergoz, seul, les échecs passés du PCR et surtout celui des Régionales de 2010 ? Pourquoi quand ça marche, c'est grâce aux communistes et quand ça ne va pas c'est forcément la faute des autres ? Et quitte à se répéter, le choix du PS de ne pas faire liste commune avec le PCR, n'est pas de la seule responsabilité de Michel Vergoz.

La stratégie choisie par le PCR à deux mois et demi des Sénatoriales, risque de créer un atmosphère délétère. Le PCR a tort de vouloir transposer ce qui se passe à la Région au Département. Car, le parti communiste prend aussi le risque de mettre en difficulté la majorité de Nassimah Dindar,

A moins que ce tir groupé, commencé samedi dernier, ait un objectif différent. Sans aucun doute. Lequel ? L'habitude de créer des "feux" (des diversions) en politique, permet au public de regarder ailleurs, de ne pas voir ou se concentrer sur un "événement" particulier.

Si c'est le cas, cela a marché…

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Roger le 08/06/2011 07:41
ces gens là sont comme des volailes de france

2.Posté par Bayoune le 11/06/2011 05:42
Bin le Pcr lé gaiyar li, li lé bon rapèl lo défo dézot, mé la siyin li wa pa. I fo pa bliyé Vergès la apèle vote Virapoullé dann lé zané 70, li la trayi le Pcf, alor député PCF parleman éropéen, Verzès la apelé vote pou Mitterrand an 1988, pou ginye in plass minis, la siyé èk li biyinsir, li la minm apelé vote Chirac en 2002, li la minm fé vote David Moreau dann lo tan konte Fruteau Sinbenwa. Son objectif était bien de tuer le P.S qui avait échappé à Wilfrid Bertil son garde chiourne. En 1977, il avait casser le pacte avec les socialistes de Saint Louis - qui a permis le retour de la droite, et puis toutes les alliances qui ont été faites avec l'UDR, le RPR et enfin l'UMP, le meilleur exemple aujourd'hui c'est le Conseil Général, in véritab zanbrokal ou lo bondiyé li minm i yartrouve pa li.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit