sak ifé nout jordu ék nout demin

Paul Vergès a fait rentrer La Réunion dans l'Histoire


Citoyen
Mardi 15 Novembre 2016

Je publie en ce moment un ouvrage en 5 parties sous le titre « Contribution à la cause Réunionnaise », au rythme d'un article par vendredi depuis le 4 novembre (Voir http://bit.ly/fraternite-re). La dernière partie « conscience historique » sera publiée le vendredi 2 décembre. Le décès de Paul Vergès et certains commentaires m'obligent d'évoquer un aspect essentiel de son combat. Paul Vergès a fait rentrer La Réunion dans l'Histoire.


Extraits : 
« Issus d'un peuplement original, nous cherchons à nous raccrocher à des références d'origines extérieures, les reproduire, en pensant soulager nos angoisses. Dans un geste désespéré, nous convoquons les ancêtres, en nous persuadant qu'ils ont les solutions à nos maux. Or, nous avons largement dépassé les apports originels des primo-arrivants dont la perspective était le retour au pays natal après avoir amassé suffisamment d'argent. Entretenir les rites et les croyances étaient nécessaires pour ne pas être coupés des autres au moment du retour de l'enfant prodige. Sauf qu'une réalité s'est transformée en une autre réalité, soulignant ainsi le génie créateur de l'Homme Réunionnais. Il faut désormais être fier de cette nouvelle création, l'enrichir pour qu'elle devienne l'égal des autres peuples, et porter avec fierté ce nouvel étendard. L'Histoire du peuple Réunionnais est spécifique à La Reunion. Elle ne peut être assimilée à celle d'aucune composante qui l'a constitué et enrichi. Le peuple Réunionnais est né et s'est développé en dépit d'un système de négation humaine. La France, son système d'aliénation et ses zélés serviteurs ont sous estimé la volonté de survie des victimes et la capacité de résistance collective. Mais, un peuple sans conscience politique, ça n'existe pas. C'est le rôle essentiel que s'est donné le PCR.
« Dans ses thèses constitutives, le PCR apporte aux Réunionnais des réponses à cette conscience collective. Aucun autre parti politique Réunionnais peut s'enorgueillir de disposer d'une telle masse de production idéologique, fruits d'intenses débats. En 1959, PCR et PCF deviennent, ainsi, porte-parole respectif de leur peuple. » « Le travail du PCR a révélé à l'être Réunionnais qu'il a une histoire, son histoire, et il l'a doté d'un projet émancipateur, son projet. Cette revendication pénètre de plus en plus l'Ecole, lieu de production des savoirs et du jugement. Le PCR a révélé aux Réunionnais différents aspects d'une culture spécifique. Le Maloya est un exemple vivant. Il est aujourd'hui inscrit au Patrimoine de l'Humanité. Le Maloya n'a pas été importé de France. C'est un marqueur de notre identité.
« Le PCR a été combattu par les intégrationnistes et les assimilationnistes quand il proposait de coopérer avec nos voisins ou bien avec les pays qui ont peuplé La Réunion, l'Inde, la Chine, le Mozambique,... Aujourd'hui, avec la présence des Consulats de Madagascar, de l'Inde et de la Chine, c'est la vision politique du PCR qui triomphe. Il manque la représentation de l'Afrique du Sud et du Mozambique, cela ne saurait tarder. Sous le régime de l'apartheid, il y avait un Consulat de l'Afrique du Sud à Saint Denis. Nous l'avons fait fermer en solidarité avec la lutte des Noirs. Maurice et les Seychelles sont représentés par des Consuls honoraires.
« Que valent encore les accusations de séparatisme portées contre nous? Aujourd'hui, on célèbre ouvertement l'indépendance de l'Inde, de la Chine, de Madagascar, des Seychelles, sans être inquiétés par les autorités Françaises. »


Dans le concert de louanges, n'oublions jamais qu'un Réunionnais a bloqué le progrès de La Réunion avec l'Alinéa 5 de la Constitution et que l'actuel gouvernement a effacé La Réunion dans la COI. Quand Paul Vergès fait rentrer La Réunion dans l'Histoire, d'autres l'entraînent dans la régression historique.

 
#Fraternite.re

Ary Yée-Chong-Tchi-Kan



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 15/11/2016 06:37
"« Que valent encore les accusations de séparatisme portées contre nous? " Il avoue, la doctrine du pcr n'a jamais été la décolonisation vraie de notre pays, c'est à dire, a rupture des liens de dépendance avec la Maîtropole. Manifestement, Tikwète lé orfelin zordi, konm tous ses dirigeants françafricains.
" que l'actuel gouvernement a effacé La Réunion dans la COI. " et pourtant vous y avez contribué en faisant du Hollande en 2012, bien que des tentatives sournoises ont été faite pour du Sarkozy. Que nou rapèle anou le coup de geule de Paul en 2007 contre Claude Hoarau qui a osé appelé à voter contre Sarkozy " Nou votera pas pou Sarkozy... Nous va rentre dans ses reins.”Et Paul qui se posait cette question ". “Il faudra que l’on m’explique la différence entre la droite et la gauche” :
(JIR 20 03 2007)
. Le "camarade Paul s'était fâché, au point de ne plus se reconnaître dans le parti qu'il a créé.“ Paul Vergès n’est pas content. Il se sent aujourd’hui trahi par ses propres camarades. Il ne se reconnaît plus dans ce parti qu’il a créé. Il ne viendra plus aux réunions du secrétariat...” Sakin kominis ou pa azot tire zot konkliziyon...

2.Posté par Bayoune le 18/11/2016 06:33
"Dans le concert de louanges, n'oublions jamais qu'un Réunionnais a bloqué le progrès de La Réunion avec l'Alinéa 5 de la Constitution et que l'actuel gouvernement a effacé La Réunion dans la COI." - N'oublions jamais aussi que par un truquage le 16 mars des opportuniste ont oser dans cette période de décolonisation en Afrique, ces traitres ont réussi par un complot soustraire la Réunion d'une vraie décolonisation en violant les résolutions de l'ONU. Ce sont eux et leurs héritiers qui sont la cause première - qui a permis à Virapoullé d'introduire son alinéa 5. La Réunion décolonisée ces agents su colonialisme auraient été banni.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers