sak ifé nout jordu ék nout demin

Patrick Lebreton : La déchéance de nationalité est une arme essentiellement symbolique.


Politique
Vendredi 12 Février 2016

« Dans une société idéale, harmonieuse et paisible, ni l’état d’urgence ni la déchéance de nationalité n’ont leur place." Mais...


Mais l’année 2015 a malheureusement radicalement changé la donne. La France est véritablement en état de guerre face à une organisation qui dispose de la puissance d’un état et de nombreux relais sur notre territoire
 
Ma position sur la déchéance de nationalité est simple...sans être simpliste : on ne peut pas être Français tout en déclarant la guerre à la France.
 
La déchéance de nationalité est une arme essentiellement symbolique.
 
Même si les valeurs discutées sont importantes et que le débat est nécessaire, je rappelle que la priorité est la sécurité des Français. Voilà ce qui devrait mobiliser toutes les attentions et les interventions.
 
Mon vote, c’est un vote clair, simple, sans aucun état d’âme.
 
C’est un vote de respect, de décence et d’hommage aux 131 victimes des attentats de novembre 2015, aux journalistes de Charlie Hebdo, aux clients de l’Hyper Casher,  aux représentants des forces de l'ordre tombés sous les balles terroristes. C'est aussi un vote de soutien à l'armée et la police exposés, sur le terrain, dans la lutte contre le fanatisme. Dans la lutte pour la Liberté, l’Égalité et la Fraternité. »


Patrick LEBRETON




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue