sak ifé nout jordu ék nout demin

Paroles, Paroles, Paroles...


Édito
Samedi 1 Septembre 2012

"Que dire du programme de campagne de François Hollande pour les Outre-mers, intitulé le changement, c'est maintenant ?"


Paroles, Paroles, Paroles...
"Rien, ou plutôt tout car après 100 jours de pouvoir nous avons compris que la catastrophe c'est aujourd'hui !!!
Au delà de l'indécision permanente et le manque de courage digne d'un "débutant en politique", les réunionnais doivent s'inquiéter des mesurettes inefficaces et du manque de considération du Président de la République à l'égard des problèmes spécifiques de la Réunion.

Nos parlementaires PS auront beau s'agiter dans tous les sens, ils auront beaucoup de mal à expliquer à la population réunionnaise, aux familles endettées et aux plus démunis l'irresponsabilité du gouvernement actuel à prendre des mesures rationnelles.

Et pourtant François Hollande nous parlait (...) d'une toute autre vision des outre-mers(...). On comprend mieux aujourd'hui son discours de campagne.

C'est pour cela que la Réunion ne bénéficie pas immédiatement de la baisse à la pompe de 6 centimes des prix du carburant ;

C'est pour cela que malgré le contexte tendu du chômage de nos jeunes, les contrats aidés s'arrêtent brutalement, pénalisant de nombreux chantiers et projets "emplois verts" qui font bien souvent la fierté touristique de nos communes ; nous sommes loin du développement solidaire présenté dans son programme.

C'est pour cela que l'on veut nous faire rêver, comme en 1997 avec les "emplois jeunes", avec de nouveaux "emplois d'avenir". Souhaitons qu'ils puissent avoir une pérennisation plus heureuse que tous ces emplois jeunes qui pendant 5 ans et plus ont connu des contrats précaires et pour certains une fin de contrat dramatique.

C'est pour cela que le gouvernement nous impose "dans l'urgence" un projet de loi sur la vie chère, sans consultations, sans concertations alors qu'aucune des propositions des ateliers sur la vie chère, qui ont mobilisé l'ensemble des partenaires publics et privés pendant des semaines, n'ont été retenues dans le texte de loi proposé.

C'est çà le changement de François Hollande !!!"

Vincent Defaud Porte-Parole LaRéunionEcolo



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Axel ZETTOR le 02/09/2012 11:28
Je constate que Vincent DEFAUD, après avoir traversé, sans aucun succès, plusieurs courants politiques pour devenir un ardent défenseur de la droite locale derrière Didier ROBERT, vous voilà membre du "Club de la mémoire courte".
Aussi, je me permets juste quelques lignes en ce début de nouvelle année scolaire pour vous remettre les idées en place.
Les enseignants débutants du secondaire ne donneront cette année que quinze heures de cours par semaine au lieu de dix-huit. L’objectif : leur permettre de se former une journée par semaine, en attendant la remise sur pied d’une formation initiale des enseignants, qui a quasiment disparu sous le précédent gouvernement.
Pour la sixième année de suite, la rentrée est marquée par une baisse des personnels, conséquence logique du non-remplacement d’un fonctionnaire partant à la retraite sur deux, pierre angulaire des années Sarkozy. En 2012, 14 000 suppressions de postes étaient prévues. Un chiffre ramené à 13 000 lorsque le gouvernement a décidé de recruter, en urgence, 1 000 professeurs des écoles supplémentaires. Sans oublier l’embauche de 280 profs certifiés supplémentaires dans le second degré.
104 enseignants en Rased ont été recrutés , spécialisés dans l’aide aux élèves en difficulté , alors que leurs effectifs ont été sabrés ces dernières années.
L’allocation de rentrée scolaire passe à 356,20 euros pour un enfant de 6 à 10 ans, 375,85 euros de 11 à 14 ans et 388,87 euros de 15 à 18 ans.
Monsieur DEFAUD, continuez à cirer les pompes de votre président et arrêtez de raconter des salades ou de porter le chapeau des rédactions qui vous ont imposées. Même à la pyramide inversée il est possible de redresser la tête.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit