sak ifé nout jordu ék nout demin

"Paris i (télé)commande pas Carmen Allié !"


Édito
Mardi 13 Septembre 2011

La Droite prépare un grand rendez-vous, ce samedi matin au CinéCambaie. Toute la grande famille de La Réunion en confiance a été invitée. A une semaine des Sénatoriales, Michel Fontaine peut - enfin - espérer une vraie mobilisation. Et c'est tant mieux pour lui. Carmen Allié, elle, n'y participera pas.


"Paris i (télé)commande pas Carmen Allié !"
Sur le carton d'invitation envoyé par Didier Robert, président du Conseil régional, la Droite veut porter comme un seul homme la liste d'Union, conduite par Michel Fontaine. Le président UMP peut s'attendre à un soutien franc et massif de La Réunion en Confiance (UMP, divers Droite, La Gauche moderne, Emergence Réunion, Nouveau centre et Objectif Réunion.

Ce sera l'occasion pour la Droite de compter les voix qui doivent aller sur la liste de Michel Fontaine (environ 400). En théorie, le président de l'UMP a déjà un siège de sénateur. Alors qu'est-ce qui explique une certaine fébrilité dans le camp de La Réunion en confiance ? Alors pourquoi tous ces coups de fil et ces pressions sur Carmen Allié, parce qu'elle a choisi d'être sur la liste conduite par Jean-Paul Virapoullé ? Même Paris s'y est mis.

Que ce soit les grands électeurs ou les conseils municipaux, tous ont reçu la plupart des représentants des différentes listes. C'est d'abord cela la démocratie. La démocratie, c'est aussi choisir ses colistiers pour le combat. C'est aussi laisser Carmen Allié la liste sur laquelle elle veut poursuivre son action pour le développement La Réunion".

La Droite, celle conduite par Didier Robert, doit se concentrer elle sur l'essentiel : se mobiliser et porter Michel Fontaine au Sénat. Le score du président de l'UMP aura également toute son importance. Il y va de la crédibilité et de la légitimité politique du futur sénateur de Droite.

Encore une fois, au lieu de se concentrer sur un objectif précis, la Droite rejoue l'opéra-comique en quatre actes de Bizet : "Carmen". Après l'élection municipale partielle de Saint-Paul en 2009, les Régionales de 2010, les Cantonales de mars 2011, voici le quatrième acte : les Sénatoriales de septembre 2011.

Un cinquième acte sera ajouté, ce sera les Législatives en juin 2012.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit