sak ifé nout jordu ék nout demin

PCR : "Suppression du RSTA : le plus grand scandale social de ces dernières années"


Invité(e)
Mercredi 24 Juillet 2013

Ce jour, par la voix de Maurice Gironcel, Fabrice Hoarau, Yvan Dejean et Ary Yee Chong, secrétaires généraux du PCR, le parti communiste s’est exprimée sur la question du RSTA.


Il y a un peu plus d’un an de cela, 72% des Réunionnais ont fait confiance à l’actuel locataire de l’Elysée pour qu’il fasse mieux que son prédécesseur. La population attendait un autre geste du gouvernement que sa décision de supprimer le RSTA. C’est ainsi que le PCR considère que « la suppression du RSTA est le plus grand scandale social de ces dernières années ».

Et cela d’autant plus que La Réunion connaît une grave crise structurelle qui est amplifiée par les effets d’une crise conjoncturelle dont personne ne peut en prédire l’issue.
 
Pour rappel : l’instauration du RSTA, comme de la prime COSPAR , a été arrachée en 2009 suite aux manifestations à La Réunion dans le prolongement des évènements aux Antilles.

La prime  COSPAR et le RSTA sont donc le résultat direct de la lutte des travailleurs, de la population et de tous ceux qui à l’époque ont apporté leur contribution au collectif « COSPAR ».

Leurs buts : Compenser les effets de la vie chère sur les bas salaires. Quatre ans après, la situation sociale et économique s’est t-elle améliorée ? Il est bien évident que la réponse est non !

C’est pourquoi, dès le mois d’octobre 2012, l’alerte avait été donnée pour réclamer le maintien du RSTA et du bonus COSPAR jusqu’à fin décembre 2013.

La première alerte sur le RSTA a donc été donnée par la CGTR et le PCR lors de l’ouverture de la conférence économique et sociale à la CCIR le 29 octobre 2012, la date d’expiration du RSTA étant fixée au 31 décembre 2012
 
Puis…

Le 7 novembre 2012, par la voix de son collègue, le sénateur Le Cam, Paul Vergès est intervenu au Sénat pour poser le problème du RSTA et de sa nécessaire prolongation.

Le 14 novembre 2012, lors de la conclusion locale de la conférence économique et sociale, le PCR a transmis au gouvernement ses 15 propositions parmi lesquelles la proposition numéro 9 demandant la prolongation pour 3 ans de la prime COSPAR et du RSTA.
 
Le 16 novembre 2012, le groupe « Alliance » au Conseil Régional déposait une motion demandant également la prolongation du RSTA lors de l’assemblée plénière.
 
Parallèlement, le PCR, et la CGTR, ont lancé une pétition sur cette question, pétition ayant recueilli plusieurs milliers de signatures.
 
Le 10 décembre 2012, jour des conclusions nationales de la conférence économique et sociale à Paris,  le PCR d’une part et la CGTR et d’autres organisations d’autre part, ont déposé des pétitions en Préfecture : 8 000 signatures recueillies au total.
 
Ce même 10 décembre 2012, le Premier Ministre, M. Jean-Marc Ayrault annonçait deux décisions : prolongation de la prime COSPAR jusqu’au 31 décembre 2013 et prolongation du RSTA jusqu’au 31 mai 2013.

Plus que jamais la mobilisation devait s’amplifier…
 
Le 14 décembre 2012, face à ces annonces, le groupe Alliance présentait une nouvelle motion au conseil régional demandant à nouveau la prolongation RSTA. Le 18 avril 2013 : nouvelle motion du groupe de l’Alliance demandant prolongation RSTA ; motion adoptée à l’unanimité.

Le 21 juin 2013 : nouvelle motion du groupe de l’Alliance (la 4ème) lors de l’assemblée plénière du conseil régional demandant la suspension de la décision de suppression du RSTA. Cette motion a été adoptée à l’unanimité.
 
Le 24 juin 2013 : Paul Vergès prend l’initiative d’envoyer un courrier au Premier Ministre JM Ayrault appelant son attention sur l’urgence et la gravité de la situation et lui transmettant en copie la motion « Alliance » adoptée par conseil régional.

Entre temps d’autres initiatives ont vu le jour auxquelles le PCR a apporté tout son soutien comme par exemple la mobilisation du collectif d’associations qui s’est réuni le 29 juin dernier à Saint – Denis.

Ce jour, mardi 24 juillet, le PCR a réclamé à nouveau la prolongation du RSTA le temps de trouver une solution globale et pérenne en concertation avec toutes les forces vives du pays.

En clair, la suppression du RSTA, qui touche plus de 40 000 travailleurs, apporte un éclairage supplémentaires sur notre réalité et montre que nous avons atteints les limites d’un modèle.

Plus que jamais et face à cela, les partis politiques doivent mettre leurs propositions sur la table. Quant au PCR nous nous battrons pour un Nouveau Contrat Social qui vise pour objectifs : la construction d’une société plus juste, la redéfinition d’une nouvelle politique des revenus et la réorientation des flux financiers vers un développement économique et qui favorise la cohésion sociale.

INFO REUNION



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par R I P O S T E le 25/07/2013 09:21
On reste un peu sur sa faim sur le développement présenté par la voix de Maurice Gironcel, Fabrice Hoarau, Yvan Dejean et Ary Yee Chong, secrétaires généraux du PCR, le parti communiste !

2.Posté par Saint Josephois le 26/07/2013 09:34
Allez vous soutenir le progrès ou le PS en 2014 MOssieur dans le cas ou un deuxième tour se profil dans les communes de l'ile, j'aurais aimé être au courant de votre choix Mr DEJEAN et Mr LEBON ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger