sak ifé nout jordu ék nout demin

Nouvelle hausse du chômage : « La politique économique et fiscale désastreuse du gouvernement socialiste amène à ces résultats »


Politique
Mercredi 2 Décembre 2015

Lors du point-presse de ce lundi, Lydia Guirous et Sébastien Huyghe ont déploré la nouvelle hausse du chômage après l'annonce des chiffres du mois d'octobre qui recense 40 000 demandeurs d'emplois supplémentaires en catégorie A.


« C'est la plus forte augmentation du chômage depuis trois ans. Mois après mois, l'inversion de la courbe tant promise par François Hollande et son gouvernement n'est pas au rendez-vous », pointe Sébastien Huyghe rappelant que le gouvernement s'était « gargarisé » de la légère et seule embellie du mois de septembre.

« La politique économique et fiscale désastreuse du gouvernement socialiste amène à ces résultats », note Lydia Guirous.
« Ce chiffre est catastrophique », déplore Sébastien Huyghe observant que sur les 28 pays de l'Union européenne, 23 voient leur chômage baisser, 1 stagner et 4 augmenter. « Et parmi ces quatre pays, la France est celui qui a la plus forte progression », note Sébastien Huyghe qui souhaite que les Français apportent en masse leurs suffrages aux listes de la droite et du centre lors des élections régionales des 6 et 13 décembre prochains.

« Les deux principales compétences des régions, en dehors des transports, sont le développement économique et la formation professionnelle. Aujourd'hui toutes les régions qui sont aux mains des socialistes n'ont jamais œuvré ensemble, n'ont jamais mutualisé leurs moyens pour combattre le chômage et mettre le travail en priorité de leurs préoccupations. Cette thématique est primordiale pour nos candidats de la droite et du centre qui veulent remettre la France au travail ».

Lors de ce point-presse, Lydia Guirous et Sébastien Huyghe ont également évoqué les relations entre la Turquie et l'Union européenne. « Nous sommes d'accord avec l'aide que l'Union européenne va accorder à la Turquie pour mieux fixer les migrants sur son territoire, mieux contrôler ses frontières, lutter contre les passeurs mais nous refusons le chantage qui consiste à profiter de la crise pour relancer le projet de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne », observe Lydia Guirous. Pour elle, il n'est pas responsable « de laisser penser aux Turcs que l'on va rouvrir ces négociations. 90% du territoire turc se trouve en Asie. Notre position est la même : nous ne sommes pas favorables à une adhésion mais nous sommes engagés pour aider la Turquie à mieux accueillir les migrants ».

« Sur ce sujet, notre famille politique est constante : nous ne sommes pas favorables à l'adhésion de la Turquie parce que géographiquement, historiquement et culturellement la Turquie ne fait pas partie de l'Europe », conclut Sébastien Huyghe.

La Vague Bleue



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue